Tous les Focus

Cette rubrique propose d'apporter des éclairages sur un aspect encore méconnu du patrimoine, qu'il s'agisse d'éléments architecturaux, d'objets ou bien d'anecdotes historiques.

Privilégiant une approche synthétique, les contenus présentés ici, sont une invitation à une découverte approfondie du patrimoine de la Région Pays de la Loire.

Voir

L’adoration des mages et des bergers, église de Désertines (53), Auguste Alleaume, 1914

21/12/2017

Reconstruite au 19e siècle – précisément en 1877 - comme un nombre important d’églises du département de la Mayenne, l’église Saint-Pierre de Désertines n’a été dotée que tardivement de vitraux, dans le chœur d’abord, en 1895, puis dans le transept, juste avant la première guerre mondiale. De généreux donateurs ont fait appel au déjà réputé peintre-verrier lavallois Auguste Alleaume (1854-1940), qui a réalisé là deux de ses plus belles œuvres.


Voir

La cantine scolaire Le Corbusier-Wogenscky de Marçon (Sarthe)

14/12/2017

A Marçon, petite commune rurale de la vallée du Loir, l’ancienne cantine scolaire est signée Le Corbusier et Wogenscky. Actuellement en cours d’inventaire du patrimoine, Marçon compte un millier d’habitants et… une cantine scolaire signée Le Corbusier et Wogenscky. Édifié en périphérie du bourg, à l’arrière de l’école, le bâtiment en béton, brique, bois et verre, contraste avec la construction traditionnelle de la vallée du Loir, dans la Sarthe.


Voir

Commémorer les morts de la guerre : église de Saint-Julien-des-Eglantiers, à Pré-en-Pail

25/10/2017

L’ensemble de verrières commandé au peintre verrier Auguste Alleaume en 1919 pour la nef de l’église de Saint-Julien-des-Eglantiers, à Pré-en-Pail, est d’autant plus exceptionnel que les vitraux sont assez rares parmi les œuvres commémorant les morts du premier conflit mondial en comparaison avec les plaques, stèles et monuments peints réalisés dans les églises.


Voir

L’ancienne maison d’arrêt de Nantes

19/10/2017

Pour remplacer l’ancienne prison de Nantes abritée durant plusieurs siècles dans l’ancien château du Bouffay, une « prison neuve » est construite de 1824 à 1831 rue La Fayette sur les plans, largement amendés, de l’architecte nantais Jean-François Ogée. Très rapidement, l’établissement est confronté à des problèmes de salubrité et d’hygiène, ainsi qu’au changement du régime pénitentiaire (adoption du régime par quartier au lieu du régime cellulaire).


Voir

Réouverture des bains-douches de Laval

06/10/2017

Les bains douches Art Déco lavallois restaurés sont à présent le lieu d’une nouvelle vie culturelle en bord de Mayenne.