En vallée du Loir (Sarthe), les maisons forestières de Bercé

Cliquez pour agrandir l'image Saint-Vincent-du-Lorouër, maison forestière des Étangs ©JB Darasse

Cliquez pour agrandir l'image Pruillé-l’Éguillé, maison forestière de la Doucinière ©Yves Guillotin

Cliquez pour agrandir l'image Jupilles, maison forestière ©JB Darasse

Dix maisons forestières bâties à Bercé (Sarthe) au XIXe siècle à re.découvrir

Au XIXe siècle, dans un contexte de réorganisation post-révolutionnaire, dix maisons forestières ont été bâties à Bercé , neuf d’entre elles entre 1813 et 1817. Partout en France, l’administration forestière a ainsi construit ce type de logement pour ses gardes et ses brigadiers.
Un certain air de famille…

La caractéristique des maisons forestières ? Bâtie en lisière de la forêt voire en forêt, plus ou moins isolée, la maison était dotée de quelques parcelles cultivables et d’un point d’eau. Elle était entourée de petites dépendances qui logeaient une écurie, un toit à porcs, une boulangerie, ou encore un hangar, une remise… La maison prenait le nom du lieu-dit sur lequel elle se trouvait. A partir de 1875 un cartouche en fonte (« Maison forestière de XX ») fut apposé au-dessus de l’entrée. La maison était en rez-de-chaussée surélevé pour pallier l’humidité inhérente à la forêt.
A Bercé, les constructions témoignent de manière précoce d'une recherche de standardisation du bâti, alors que les premiers plans-types de l'Administration des Forêts ne seront diffusés qu'à partir du milieu du XIXe siècle.

Logements et gîtes

Avec le temps, les maisons forestières ont connu de nombreuses réparations, des agrandissements et des réaménagements. Au XXe siècle, elles ont dû être raccordées aux réseaux d’eau, d’électricité, d’assainissement. Aujourd’hui, certaines maisons servent encore de logement de fonction pour les agents de l’ONF, d’autres ne sont plus habitées, d’autres ont été vendues aux enchères à des particuliers et sont devenues résidence principale ou gîte rural.

Bercé, Forêt d'exception

Ancienne forêt royale, la forêt domaniale de Bercé s’étend sur 5 400 hectares au nord de la vallée du Loir, dans la Sarthe. Gérée par l’Office national des forêts (ONF), elle est plantée de chênes, de hêtres, et de pins. Bercé est devenue la 6e Forêt d'Exception de France le 18 mars 2017. Ce label fédérateur engage les acteurs du territoire à faire rayonner les patrimoines – culturel, immatériel et naturel - de la forêt par-delà ses frontières.

Retour