Le vieux-pont de Laval

Cliquez pour agrandir l'image Laval : le vieux pont, vue d'ensemble depuis le sud. Pont est en dos d'âne et gros œuvre est en moellons de schiste ©François Lasa

Cliquez pour agrandir l'image Dessins des plans et élévations des ponts situez sur la rivière de Loire et autres adiacentes..., pl. 56 : élévation d'aval et plan du pont de Laval, vers 1690-1694. ©Région Pays de la Loire - Inventaire général - Conseil départemental de la Mayenne

Cliquez pour agrandir l'image Laval : le pont vieux, vue d'ensemble depuis le sud ©F. Lasa

Cliquez pour agrandir l'image ©Jacques Le Callonnec

Cliquez pour agrandir l'image Plan et élévation de 1806. F. Le Bourgeois ©F. Lasa

Ce pont médiéval est situé près de l'emplacement d'un gué où la voie gallo-romaine franchissait la Mayenne. Ce franchissement de rivière a favorisé une implantation humaine autour de ce "carrefour" puisqu’à la fin du 10e siècle, une villa dénommée "Laval" est attestée dans une charte du comte du Maine.

Alliés aux familles nobles de Normandie, de Bretagne et d'Anjou, les seigneurs de Laval contrôlent, dès le 11e siècle les hauteurs de la rive droite et la traversée à gué de la rivière.
Le pont est construit au 13e siècle, reconstruit en 1528 puis au début du 17e siècle. Il restera jusqu'à la Révolution, la voie de passage obligée entre Le Mans et Rennes. En 1779, le maire, Frin du Guy Boutier, fait démolir la porte Saint-Julien, située à l'entrée est, et la plupart des maisons à pan de bois qui le recouvraient. En 1852, les quatre maisons commerçantes qui subsistaient sont détruites et la cinquième arche est incluse dans le quai ouest au moment de sa construction : aborder cela dans la phrase débutant par au 13e siècle. Très endommagé à la fin de la seconde guerre mondiale, le pont est en partie reconstruit à l'identique en 1945.
Au 13e siècle, il comporte quatre arches en arc brisé reposant sur des piles à bec et une arche en plein cintre située dans l'actuelle cour de l'Arche noire.
Au 19e siècle, une grande traverse est-ouest est aménagée pour améliorer la desserte Paris-Rennes comprenant la construction d'un nouveau pont au-delà de la ville médiévale. La réalisation de ce pont et de ce nouvel axe de 1500 m s'accompagne d'une vaste opération d'urbanisme. Il s'agit de substituer à la ville médiévale un nouveau centre ordonné et moderne établi à partir des principaux monuments de la vie publique jalonnant la traverse : la préfecture (1804-1822), le théâtre (1826-1830) et l'hôtel de ville (1831).
 En savoir plus : http://www.fondspatrimoniaux.laval.fr/

Retour