Les 400 ans de la forge d’Antoigné, à Sainte Jamme-sur-Sarthe

Cliquez pour agrandir l'image La barrage d'Antoigné ©Association des des Fondeurs d'Antoigné. Laurence H.Beaury

Cliquez pour agrandir l'image Antoigné : le barrage vu de la passerelle ©Association des Fondeurs d'Antoigné. Michel Gaudemer

Cliquez pour agrandir l'image L'usine concourt à l'effort de guerre : l 'atelier des obus ©Association des Fondeurs d’Antoigné, G. Viel

Cliquez pour agrandir l'image Le centre d'interprétation ©Michel Gaudemer

Cliquez pour agrandir l'image 400 ans d'activité metallurgique autour du barrage ©Association des fondeurs d'Antoigné

Les samedi 22 et dimanche 23 septembre, l’association des Fondeurs d’Antoigné - Chappée propose avec le soutien de la Région des animations à destination des familles pour expliquer l’activité métallurgique et le travail du minerai de fer ainsi que l’histoire du site. Son objectif est de mettre en valeur le patrimoine lié au site historique réhabilité de la fonderie d’Antoigné (active de 1618 à 1985) à travers un centre de ressources de la mémoire ouvrière, un musée et un jardin d’interprétation pour accueillir tous publics. Les anciens fondeurs peuvent encore témoigner et expliquer leurs savoirs faire, le paternalisme "Chappée", la vie, les luttes sociales et l'histoire de nombreuses générations d’ouvriers.

Un patrimoine industriel

Le site d’Antoigné réunit toutes les conditions pour l’aménagement d’une industrie du feu à partir du XVIème siècle: une rivière pour la force hydraulique, du bois pour le charbon et non loin de là, à La Bazoge, un affleurement de ferrite pour le métal. La grosse forge d’Antoigné évolue vers une industrie à part entière dans la deuxième moitié du XIXe siècle et prend son essor avec les Doré et Chappée. La société Chappée fabrique pour les chemins de fer, lance la production de radiateurs en série des 1898 et participe à l’effort de guerre en fabriquant grenades et obus. Absorbée par la Société Générale de Fonderies, l’usine emploiera plus de 1800 employés avant de décliner après le premier choc pétrolier de 1974.

 

Au programme : visite du jardin d’interprétation autour des techniques de la métallurgie, du village et de son modèle paternaliste. Démonstration de moulage, coulée à l’étain, accueil d'animations et conférences, Expositions temporaires, concerts, projections de films et diaporamas.

La visite du barrage historique sur la Sarthe est suspendue pendant les travaux de reconstruction d’une centrale hydro-électrique.

 

Association des Fondeurs d’Antoigné https://www.fondeursdantoigne.com/

2 site d’Antoigné

72380 Ste Jamme sur Sarthe

09 63 21 56 83 ass-fondeurs-antoigne@orange.fr

 

 


Retour