Valennes, Perche sarthois : une église complexe

Cliquez pour agrandir l'image L'église de Valennes depuis l'est ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image L'intérieur de l'église depuis la tribune ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image Le "transept" ouvert sur le choeur et les chapelles ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image La charpente et le lambris de la nef ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image Les armoiries de la famille de Saint-Quentin, chapelle de la Vierge. ©PB Fourny

L'église Saint-Etienne de Valennes présente un assemblage complexe d'éléments d'époques différentes, encore bien difficiles à dater avec certitude. Un relevé du plan réalisé à l'occasion de l'étude d'inventaire confirme la multiplicité des campagnes de construction, dont résulte l'irrégularité extrême de l'édifice.

Les parties les plus anciennes de l'église peuvent dater du XIe siècle. Dans un deuxième temps, l'abside romane est flanquée de deux chapelles de style gothique. A droite, la chapelle Sainte-Barbe ; à gauche, la chapelle seigneuriale de la famille de Saint-Quentin, comme l'indiquent leurs armoiries apposées en plusieurs endroits, dédiée à la Vierge. A la Renaissance, on lance la construction d'un vaste vaisseau perpendiculaire au chœur et aux chapelles, un "transept" démesuré et très irrégulier qui pose beaucoup d'interrogations. La nef, sans doute ajoutée peu après, est tout aussi étonnante : elle est fortement désaxée par rapport au reste de l'église et plus élevée. L'absence totale de sources écrites ne permet pas de valider et de préciser la chronologie des campagnes de travaux. En revanche, une campagne de datation par dendrochronologie pourrait peut-être permettre de lever les nombreux doutes.


Retour