Connerré (Sarthe) inaugure l’Inventaire des bourgs en Perche sarthois

Cliquez pour agrandir l'image Connerré : marché du mercredi matin ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image Marmite à cuire les rillettes dans l'ancienne usine Prunier ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image Bords du Dué et portion de rempart à Connerré ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image Maison Guilmet, ancienne fabrique de poteries à Connerré ©PB Fourny

Après l'étude des anciens cantons de la Ferté-Bernard, Montmirail et Bonnétable, l'Inventaire du patrimoine du Pays d'art et d'histoire du Perche sarthois se poursuit, grâce au partenariat entre la Région des Pays de la Loire et le Pays, sur la thématique des bourgs.

A la suite d’un repérage systématique sur chacun des bourgs de ce vaste territoire de 87 communes, réalisé entre décembre 2017 et avril 2018, douze d'entre eux ont été retenus pour cette étude : Connerré, Valennes, Sceaux-sur-Huisne, Montfort-le-Gesnois, Conflans-sur-Anille, Tuffé-Val-de-la-Chéronne, Semur-en-Vallon, Coudrecieux, Bessé-sur-Braye, La Bosse, Torcé-en-Vallée et Saint-Calais.
Chacun de ces bourgs a été choisi à la fois pour sa représentativité de la notion de bourg en Perche sarthois, mais aussi pour ses caractères particuliers. Par exemple, le bourg de Tuffé s'est développé à proximité d'une abbaye, celui de Bessé-sur-Braye possède un patrimoine fortement imprégné par l'histoire industrielle de la commune, ou encore celui de Montfort-le-Gesnois est né de la fusion de deux bourgs distincts et très différents.
L'étude de ces bourgs vient de commencer avec celui de Connerré, ancienne cité fortifiée de la vallée de l'Huisne. Attesté depuis la fin de l'Antiquité, le bourg bénéficie d'une situation privilégiée, à la confluence de l'Huisne et du Dué, sur le très important axe Le Mans-Paris. Connerré se développe notamment grâce à l'importance de ses marchés depuis la fin du XVIe siècle, mais connaît un remarquable essor à partir du XIXe siècle avec une forte industrialisation et une augmentation significative de sa population. Au début du XXe siècle, il devient notamment le berceau des rillettes sarthoises, tradition qui perdure aujourd'hui. La trame du bourg est toujours fortement imprégnée par ces évolutions successives.
L'inventaire du patrimoine, mené pendant l'été 2018, s'attache à retrouver les éléments qui ont marqué la construction de la cité, depuis l'église et son prieuré jusqu'aux HLM des années 1960, en passant par les vestiges du rempart de la fin du XVIe siècle ou les bâtiments industriels de la période contemporaine. Le bourg se trouve aujourd'hui à mi-chemin entre les bassins de La Ferté-Bernard et du Mans, ce qui entraîne des transformations rapides auxquelles l'inventaire devra être particulièrement attentif.

Contact : pierrickbarreau-pps@orange.fr

Retour