Être pêcheur sur le lac de Grand-Lieu

Cliquez pour agrandir l'image Fête des pêcheurs à Passay - Le coup de senne ©Philippe Boisseleau

Cliquez pour agrandir l'image Pêche sur le lac de Grand-Lieu ©Philippe Boisseleau

Depuis novembre 2017, les pratiques et savoir-faire des pêcheurs du lac de Grand-Lieu sont inscrites à l'inventaire national du patrimoine culturel immatériel. Une exposition itinérante dans les communes autour du lac de Grand-Lieu présente la vie des pêcheurs du lac de Grand-Lieu et, à travers leur activité, les traits culturels de la communauté humaine de Passay et les traditions qui y sont associées.

La pêche au Lac est l’histoire d’une longue et constante adaptation aux contraintes du milieu naturel, aux techniques et savoir-faire à l’arrivée de nouvelles espèces, aux exigences réglementaires et sociétales. Ces évolutions sont présentées à l’aide de textes, d’illustrations ainsi que de témoignages audio et vidéo collectés au sein de la communauté. C’est aussi le fruit d’une transmission aux sept pêcheurs encore en activité sur le lac de Grand-Lieu, le plus grand lac naturel de plaine français en hiver, site Natura 2000, ce qui nécessite un matériel et des techniques de pêche spécifiques.
La Société coopérative des pêcheurs du lac de Grand-Lieu, avec le soutien du Syndicat du Bassin Versant de Grand-Lieu, propose cette exposition financée de la Région des Pays de la Loire, fruit d’une mission ethnologique lancée en 2015 par l’Office du Patrimoine Culturel Immatériel et Enquête d'Ordinaire auprès des pêcheurs en activité ou en retraite.

Sauvegarder un patrimoine

L’exposition s’inscrit dans un programme de valorisation qui vise à faire découvrir comment un ensemble de pratiques contemporaines, issues d’une tradition, perpétuées par la communauté des pêcheurs, participe aujourd’hui à la sauvegarde du lac de Grand-Lieu.
La prochaine étape consiste à  faire reconnaître cette activité par l’Unesco. Les pêcheurs de Grand-Lieu y travaillent déjà, en lien avec ceux d’un lac espagnol présentant des similitudes, celui d’Albufera de Valencia.

Retour