Expositions de l'Inventaire : Patrimoines révélés en Maine-et-Loire

Cliquez pour agrandir l'image Une exposition itinérante présentée de juillet à octobre 2018 à Béhuard, Pouancé, Montsoreau et Montreuil-Bellay.

Cliquez pour agrandir l'image Le monument funéraire de Bonchamps par David d’Angers à Saint-Florent-le-Vieil. ©B. Rousseau Dpt49

Cliquez pour agrandir l'image La porte du château à Pouancé. ©B. Rousseau Dpt49

Cliquez pour agrandir l'image L’apothicairerie de l’ancien hôpital à Baugé. ©F. Lasa Région Pays de la Loire

Cliquez pour agrandir l'image L'exposition à Béhuard, au pied de l'église Notre-Dame ©BCV-création

Cliquez pour agrandir l'image Exposition à la collégiale Saint-Martin du 29 juin au 16 septembre 2018

L’Inventaire du Maine-et-Loire fête son 50e anniversaire avec deux expositions : l'une itinérante dans les Petites cités de caractère, l'autre à la collégiale Saint-Martin à Angers.

A l’occasion du 50e anniversaire de la mise en place de la mission d'Inventaire du patrimoine dans le Maine-et-Loire, une exposition itinérante fera escale cet été dans cinq Petites cités de caractère du département. Déclinaison de l’exposition présentée à la collégiale Saint-Martin à Angers, elle offre un regard rétrospectif sur le patrimoine, à partir du fond photographique constitué au fil des opérations d’inventaire menées sur l'ensemble du territoire.
 
Du Segréen au Saumurois, des Mauges au Baugeois, châteaux et manoirs, églises et chapelles, fermes et usines, mais aussi sculptures, vitraux, tapisseries, machines et outils contribuent à forger l'identité de l'Anjou. Autant de trésors que les photographes de l’Inventaire du patrimoine ont immortalisés au gré des opérations d’inventaire menées sur l'ensemble du département, pour constituer un fonds photographique aujourd’hui d’une grande richesse. Du plus modeste objet aux édifices remarquables, ce fonds compte plus de 80 000 clichés argentiques et numériques.
A l’occasion du 50e anniversaire de la mise en place de la mission d'Inventaire du patrimoine dans le Maine-et-Loire, devenu entre-temps la Conservation départementale du patrimoine, une très belle exposition temporaire donne à voir, jusqu’en septembre, sous les arcades de la collégiale Saint-Martin d’Angers, une sélection de photographies.

Béhuard, Pouancé, Montsoreau, Montreuil-Bellay, Le Puy-Notre-Dame…


Dans le même temps, une exposition itinérante, déclinaison de cette exposition, est présentée de juillet à novembre 2018 dans cinq Petites cités de caractère du Maine-et-Loire : Béhuard en juillet, Pouancé en août, Montsoreau en septembre, Montreuil-Bellay en octobre et Le Puy-Notre-Dame en novembre 2018.
Les travaux d’’Inventaire sont menées en partenariat avec les collectivités territoriales et un certain nombre de Petites cités de caractère ont été étudiées. Cette exposition est une belle façon de parler des études  menées en Maine-et-Loire par le service Patrimoine de la Région. C’est aussi l’occasion de montrer ce qu’une opération d’inventaire peut apporter à un territoire en termes de valorisation et/ou de médiation. Car ces études précèdent souvent des actions de valorisation et d’animation. En mettant  au jour des richesses patrimoniales, elles donnent bien souvent envie aux collectivités de les mettre en valeur. Cette exposition met aussi en évidence l’importance de la photographie à l’Inventaire.

Testez vos connaissances sur le patrimoine : les réponses

1.    Combien y a-t-il de Petites cités de caractère en Pays de la Loire ?
Il y a 42 Petites cités de caractère en Pays de la Loire  dont 15 en Maine-et-Loire.
303 est la somme des codes des départements composant les Pays de la Loire : Loire-Atlantique (44) + Maine-et-Loire (49) + Mayenne (53) + Sarthe (72) + Vendée (85).  C’est aussi le nom de la revue 303 arts, recherches, créations, créée en 1984 et devenue également maison d’édition.

2.    Quels patrimoines étudie l’Inventaire ?
L’Inventaire étudie tous les patrimoines - industriel, rural, architectural…, y compris les jardins. Les missions de l'État en matière d'archéologie sont assurées en régions par les services régionaux de l'archéologie (SRA), placés sous l'autorité des Directeurs régionaux des affaires culturelles et des Préfets de région. La gastronomie relève du patrimoine culturel immatériel (PCI).
   
3.    La boule de fort est pratiquée dans les cinq départements des Pays de la Loire, et surtout en Maine-et-Loire. Existe-t-il une société, rassemblant des membres, dans chacune des 15 petites cités de caractère de Maine-et-Loire ?
Il existe une société de boule de fort dans chacune des 15 petites cités de caractère de Maine-et-Loire, département des Pays de la Loire où elle est le plus pratiquée. La boule de fort est inscrite au patrimoine culturel immatériel de la France.

4.    Au départ des jolis ports de Montsoreau ou du Thoureil, vous pouvez embarquer à bord des bateaux suivants :
La toue est un bateau de pêche fluvial traditionnel de la Loire, de type bac à cabane et à faible tirant d’eau. Le fûtreau est une barque d'usage sur la Loire. Il peut être gréé ou non d'une voile carrée.
En revanche, un trois-mâts désigne un navire à voile comportant trois mâts verticaux, destiné à la haute mer, à l’instar du fameux Belem.  Le dernier des grands voiliers de commerce français du XIXe siècle encore naviguant a été mis à l’eau à Chantenay-sur-Loire (44) le 10 juin 1896. Il représente aujourd’hui la France et ses traditions maritimes lors des rassemblements internationaux.

5.    Où sont prises ces photos ?
Le monument funéraire de Bonchamps par David d’Angers à Saint-Florent-le-Vieil.
La porte du château à Pouancé.
L’apothicairerie de l’ancien hôpital à Baugé.

Retour