L’inventaire du patrimoine se poursuit dans le Saumurois (Maine-et-Loire)

Cliquez pour agrandir l'image Souzay-Champigny ©Bruno Rousseau - Département de Maine-et-Loire

Cliquez pour agrandir l'image Souzay et Parnay ©Bruno Rousseau - Département de Maine-et-Loire

Cliquez pour agrandir l'image Souzay-Champigny ©Bruno Rousseau - Département de Maine-et-Loire

Dampierre-sur-Loire (commune associée à Saumur), Souzay-Champigny, Parnay et Turquant

Après Saumur, Fontevraud et Montsoreau, quatre communes de la confluence de la Vienne et de la Loire à Saumur sont en cours d’inventaire jusqu’en 2018. Il s’agit de Turquant, Parnay, Souzay-Champigny et Dampierre.
Quel est l'objectif de cet inventaire ?
Le Val de Loire est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 30 novembre 2000 au titre des paysages culturels. La richesse patrimoniale de ce territoire bénéficie donc de la plus prestigieuse reconnaissance générale, mais elle n’est pas partout recensée précisément. L’inventaire topographique permet de répertorier et connaître les patrimoines qui constituent notre héritage culturel.
Quelles sont les caractéristiques de ce territoire ?
Ce territoire présente des paysages très diversifiés, des rives de Loire à la forêt de Fontevraud en passant par les coteaux calcaires et le plateau viticole dominant la vallée fluviale. Il offre également un patrimoine très homogène et remarquable, caractérisé par la beauté des matériaux utilisés (association généralisée de l’ardoise et du tuffeau), la qualité de leur mise en œuvre. Cette étude doit permettre de dégager les grandes lignes de la mise en place et de l'organisation du peuplement ou encore de relever les principales typologies d'habitations, notamment troglodytiques.
Et quels sont les patrimoines hérités des activités économiques ?
On y trouve de spectaculaires carrières de tuffeau, calcaire tendre utilisé dans la construction qui est ici d’une qualité réputée. Ces sites d’extraction sont parfois anciens, mais leur ampleur s’explique surtout du fait de ce que la demande en tuffeau explose aux XVIIIe et XIXe siècles avec l’essor des grandes villes du bassin ligérien vers lesquelles il est diffusé par bateau.
Le patrimoine fluvial est relativement ben préservé. Les quais et ports ont tous été refaits au XIXe siècle, à l’apogée de la marine de Loire et juste avant son déclin précipité avec l’arrivée du chemin de fer.
Dans ce territoire situé au cœur de l’appellation Saumur-Champigny, l’activité viticole est restée forte jusqu’à présent et lui sont associés de notables éléments patrimoniaux, vernaculaires ou savants, traditionnels ou innovants, constitués au fil des siècles par des générations de vignerons, stimulés par les investissements d’établissements religieux et de négociants, saumurois voire hollandais.

Retour