Nantes : restauration du patrimoine

Cliquez pour agrandir l'image Anne-Sophie Guerra, conseillère régionale déléguée au patrimoine, sur le chantier du Palais de la Bourse, avec les architectes Pierluigi Pericolo, maître d'oeuvre, et Jean-Yves Gouin,de la Direction patrimoine et archéologie - Ville de Nantes ©C. de Lavenne

Cliquez pour agrandir l'image Le quai de la Fosse et l'église Notre-Dame-de-Bon-Port, monument historique en cours de restauration ©PB Fourny

Cliquez pour agrandir l'image Quai de la Fosse, la cour d'un immeuble inscrit monument historique en chantier. ©C de Lavenne

Cliquez pour agrandir l'image Les colonnes du Palais de la Bourse, de style néo-grec, vont retrouver leurs statues allégoriques.

Cliquez pour agrandir l'image Restitution des 10 statues sur le Palais de la Bourse de Nantes le 19 avril 2019 ©C de Lavenne

Des cours et façades des immeubles aux monuments historiques, la Région participe à la conservation et à la restauration du patrimoine nantais, protégé ou non.

Le Palais de la Bourse à Nantes a retrouvé  les 10 statues qui ornaient le portique de la façade principale - côté ouest - jusqu’aux bombardements de 1943 et 1944. La restauration de ses façades se termine après 16 mois de travaux. Construit en 1790 par Mathurin Crucy et Monument historique depuis 1926, le Palais de la bourse appartient à la Chambre de commerce d’Industrie. Le chantier s’élève à 1,3 M€ financé par la CCI de Nantes-Saint-Nazaire, la ville de Nantes, la DRAC, le Département de Loire-Atlantique et la Région des Pays de la Loire à hauteur de 81 000 €.

Des monuments historiques aux façades

Si les chantiers du Palais de la Bourse, du temple du goût sur l’île Feydeau ou de l’église Notre-Dame-de-Bon-Port sont aidés au titre des monuments historiques, la Région participe également à la restauration des façades et cours des immeubles du centre ancien protégé de Nantes. En 30 ans, 122 chantiers relevant du Centre ancien protégé ont été aidés pour plus de 3 M€, soit 15 M€ de travaux réalisés..
Les particuliers, associations, syndics de copropriété, offices HLM, fondations, SCI « familiale » peuvent être soutenu à hauteur de 20 % de la dépense subventionnable, soit une aide de 1 000 € à 10 000 € maximum par propriétaire et pour 3 ans. Il s’agit de soutenir la rénovation des immeubles relevant d’une partie du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Secteur Sauvegardé (PSMV), avec une aide communale complémentaire obligatoire. Le secteur du PSMV qui bénéficie du dispositif Centre ancien protégé est redéfini tous les 3 ans  dans le cadre de la convention signée entre la Région des Pays de la Loire et la Ville de Nantes .

8 M€ pour la restauration du patrimoine en 2019

La politique volontariste en la matière - votée à l’occasion de la stratégie culturelle régionale - a renforcé les dispositifs liés au patrimoine protégé (Monuments historiques, centres anciens protégés) et non protégé (édifices religieux), développement du financement participatif pour le petit patrimoine, soutiens aux Petites cités de caractère et nouveau dispositif dédié au patrimoine des centres-bourgs.  

Retour