Près de 10 millions d’euros pour la culture et le patrimoine

A l’occasion de la commission permanente du Conseil régional des Pays de la Loire qui s’est réunie le 31 mars 2017 à l’Hôtel A l’occasion de la commission permanente du Conseil régional des Pays de la Loire qui s’est réunie le 31 mars 2017 à l’Hôtel de Région à Nantes sous la présidence de Bruno Retailleau, 9 951 667 € ont été votés pour l’Action culturelle et le patrimoine.
Sur ce total, l’action culturelle ‐ arts de la scène, musique, arts visuels, livre et lecture ‐ bénéficie de 6 093 893 € pour 226 structures.
Avec 2 847 800 € pour 95 structures, les arts de la scène totalisent presque la moitié de ce montant.
La commission permanente a notamment décidé de soutenir :
 27 projets de création pour un montant de 133 500€.
 15 scènes conventionnées des Pays de la Loire pour un montant de 296 000 €
 5 scènes pluridisciplinaires de rayonnement national pour 450 000€
 8 scènes de musiques actuelles pour 296 000€
 28 manifestations de spectacle vivant pour un montant de 528 000 €
 l’EPCC le Quai‐CDN d’Angers pour un montant de 216 000 €
En ce qui concerne le patrimoine, 3 857 774 € ont été affectés par la commission permanente.
Quatorze dossiers de restauration d’édifices protégés au titre des monuments historiques sont ainsi accompagnés pour un montant d’investissement de 395 519 €.
En outre, dans le cadre de la convention signée entre l’Etat et la Région, en complément du Contrat de Plan Etat‐Région 2015‐2020 dont on rappellera qu’il ne prévoyait pas de financement pour la restauration du patrimoine, la commission permanente a voté le financement des chantiers de quatre villes avec un taux d’aide porté à 20% au lieu des 15% initialement prévus :
‐ 500 000 € à la commune de Guérande pour la restauration de la collégiale des remparts et de la porte Saint‐michel
‐ 665 000 € à la commune de La Chapelle Launay pour la restauration de l’abbaye de Blanche Couronne
‐ 808 500 € à la commune de Saumur pour la restauration des remparts, du château, du temple protestant, de l’église des Ardilliers, de l’hôtel de ville et de l’église de la Visitation
‐ 432 000 € à la Commune des Sables d’Olonne pour la restauration de l’église Notre Dame de Bon Port.
A quoi s’ajoutent les chantiers de l’Abbaye de Fontevraud.
C’est pour la Région l’occasion de rappeler que le budget 2017 de l’action Culturelle et patrimoniale
des Pays de la Loire est identique à l'euro près à celui de 2016 soit 28 139 950 €. L'engagement du Président Bruno Retailleau de maintenir le Budget consacré à la culture est donc tenu.
Cela n'implique pas pour autant de reconduire ligne à ligne et poste à poste l'ensemble des subventions accordées aux structures culturelles.
La Région a effectivement procédé à des redéploiements. Ces redéploiements permettent de financer de nouvelles actions pour les acteurs culturels et les habitants du territoire. Ainsi, sur l’emploi culturel et ses évolutions, la Région accompagne les nouvelles formes qui
émergent au sein de l‘économie sociale et solidaire. Elle soutient ainsi la coopérative d’actions et d’emploi OZ basée à Angers. A l’occasion de la commission permanente, la Région a également voté une subvention de 14 000€ pour la mise en place de Culturediag, un outil de gestion financière et de pilotage budgétaire de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et solidaire, à destination des structures culturelles de tous secteurs.
Les réactions des élus régionaux de l’opposition de gauche dénonçant une baisse des subventions à la culture ne reviennent donc qu’à contester à la majorité régionale le droit d’élaborer et conduire une politique culturelle propre, comme les électeurs lui en ont donné mandat, dans ce domaine comme dans les autres.
de Région à Nantes sous la présidence de Bruno Retailleau, 9 951 667 € ont été votés pour l’Action culturelle et le patrimoine.
Sur ce total, l’action culturelle ‐ arts de la scène, musique, arts visuels, livre et lecture ‐ bénéficie de 6 093 893 € pour 226 structures.
Avec 2 847 800 € pour 95 structures, les arts de la scène totalisent presque la moitié de ce montant.
La commission permanente a notamment décidé de soutenir :
 27 projets de création pour un montant de 133 500€.
 15 scènes conventionnées des Pays de la Loire pour un montant de 296 000 €
 5 scènes pluridisciplinaires de rayonnement national pour 450 000€
 8 scènes de musiques actuelles pour 296 000€
 28 manifestations de spectacle vivant pour un montant de 528 000 €
 l’EPCC le Quai‐CDN d’Angers pour un montant de 216 000 €
En ce qui concerne le patrimoine, 3 857 774 € ont été affectés par la commission permanente.
Quatorze dossiers de restauration d’édifices protégés au titre des monuments historiques sont ainsi accompagnés pour un montant d’investissement de 395 519 €.
En outre, dans le cadre de la convention signée entre l’Etat et la Région, en complément du Contrat de Plan Etat‐Région 2015‐2020 dont on rappellera qu’il ne prévoyait pas de financement pour la restauration du patrimoine, la commission permanente a voté le financement des chantiers de quatre villes avec un taux d’aide porté à 20% au lieu des 15% initialement prévus :
‐ 500 000 € à la commune de Guérande pour la restauration de la collégiale des remparts et de la porte Saint‐michel
‐ 665 000 € à la commune de La Chapelle Launay pour la restauration de l’abbaye de Blanche Couronne
‐ 808 500 € à la commune de Saumur pour la restauration des remparts, du château, du temple protestant, de l’église des Ardilliers, de l’hôtel de ville et de l’église de la Visitation
‐ 432 000 € à la Commune des Sables d’Olonne pour la restauration de l’église Notre Dame de Bon Port.
A quoi s’ajoutent les chantiers de l’Abbaye de Fontevraud.
C’est pour la Région l’occasion de rappeler que le budget 2017 de l’action Culturelle et patrimoniale
des Pays de la Loire est identique à l'euro près à celui de 2016 soit 28 139 950 €. L'engagement du Président Bruno Retailleau de maintenir le Budget consacré à la culture est donc tenu.
Cela n'implique pas pour autant de reconduire ligne à ligne et poste à poste l'ensemble des subventions accordées aux structures culturelles.
La Région a effectivement procédé à des redéploiements. Ces redéploiements permettent de financer de nouvelles actions pour les acteurs culturels et les habitants du territoire. Ainsi, sur l’emploi culturel et ses évolutions, la Région accompagne les nouvelles formes qui
émergent au sein de l‘économie sociale et solidaire. Elle soutient ainsi la coopérative d’actions et d’emploi OZ basée à Angers. A l’occasion de la commission permanente, la Région a également voté une subvention de 14 000€ pour la mise en place de Culturediag, un outil de gestion financière et de pilotage budgétaire de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et solidaire, à destination des structures culturelles de tous secteurs.
Les réactions des élus régionaux de l’opposition de gauche dénonçant une baisse des subventions à la culture ne reviennent donc qu’à contester à la majorité régionale le droit d’élaborer et conduire une politique culturelle propre, comme les électeurs lui en ont donné mandat, dans ce domaine comme dans les autres.

Retour