Du chemin de fer au train des plages

Cliquez pour agrandir l'image La gare de La Baule Escoublac ©Denis Pillet

Du 9 juillet au 27 août , chaque dimanche un guide accompagne votre voyage. Découvrez l'histoire et le patrimoine surprenant des lignes Nantes - Pornic, Nantes Le Croisic et Saumur - Les Sables d'Olonne. En voici un avant-goût avec l'historique de ces trois lignes. Destinations Les Sables-d’Olonne, Le Croisic et Pornic.

Tout commence en 1851, quand le chemin de fer est inauguré à Nantes. Il est exploité par une compagnie privée, la Paris-Orléans (PO). La ligne est prolongée en 1857 vers Saint-Nazaire. Le réseau, industriel et rentable, répond d’abord à une logique de développement économique.

Des acteurs locaux, propriétaires, élus et commerçants, s’engagent pour développer des réseaux secondaires, moins rentables et rapidement en difficulté. La Compagnie des chemins de fer Nantais, créée en 1870 avec l’aide du département pour desservir Paimboeuf, Pornic, Machecoul et Bourgneuf-en-Retz, est en faillite en 1878. Le scénario est similaire pour la ligne en direction du Croisic et pour la ligne Saumur - Les Sables-d’Olonne exploitée par deux compagnies privées, les chemins de fer de Vendée et Saumur-Poitiers. L’Etat reprend les lignes en 1878 et créée son propre réseau.

De l’âge d’or à la désaffection et au renouveau

Les bains de mer existent au Croisic et aux Sables d’Olonne depuis les années 1820, à Pornic vers 1840. À l’origine, on vient à la mer pour se soigner, sur ordonnance. Avec le développement du chemin de fer, la plage devient un lieu de sociabilité et de distraction, puis de loisirs dans les années 1930. Entre la fin du 19e siècle et les années 1920, le chemin de fer est le principal mode de transport et connaît un âge d’or. Mais les deux guerres mondiales l’endommagent et il est fortement concurrencé par l’automobile.
Après-guerre, la ligne de Nantes au Croisic reste en activité grâce au tourisme et à l’industrie. En 1986, la ligne est entièrement électrifiée et modernisée pour accueillir le TGV Atlantique qui dessert toutes les stations balnéaires entre Saint-Nazaire et Le Croisic.
La desserte Nantes - Pornic ne survit que grâce à ses stations balnéaires. Entre 1970 et 2001, la ligne est fermée sauf l’été. Elle rouvre grâce au TER lancé par la Région des Pays de la Loire. En plus des trains des plages, elle bénéficie du dynamisme de l’agglomération nantaise. En 2015, la ligne est rénovée mais reste à voie unique et non électrifiée. La ligne Saumur - Les Sables d’Olonne est menacée jusqu’aux années 1980, avant d’être modernisée et électrifié. En 2008, le TGV arrive aux Sables d’Olonne permettant de rejoindre Paris en 3h20. Depuis 2013, le Train des plages participe à la redynamisation de la ligne et connaît un succès jamais démenti.

Train des plages, le patrimoine en voyage

Visite commentée sans supplément sur les circulations suivantes :
- Nantes / Croisic
Aller : 9h09 – 10h19 / Retour : 19h50 – 21h11
- Nantes / Pornic
Aller : 9h41 – 10h43 / Retour : 18h50 – 19h50
- Saumur / Les Sables d’Olonne
Aller : 8h50 – 11h30 / Retour : 18h00 – 20h38

Des visites guidées seront également proposées le dimanche 17 septembre lors des Journées Européennes du Patrimoine

Retour