Maison dite villa balnéaire Saint-Quiriac actuellement immeuble à logements les Flots Bleus

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
A l'angle de son boulevard et de l'avenue des Echoliers (actuelle avenue des Evens), Edouard Darlu fait construire une villa dans le style médiéval cher à l'architecte Georges Lafont : granite et toiture compliquée. Le nom provient du saint breton mais aussi de l'évêque Quiriac qui en 1070 rédige une référence d'Escoublac, publiée dans le recueil <>Villas et cottages des bords de l'océan<>. Un plan est consultable dans le fonds le Gouic (non inventorié). L'oriel a été bétonné après la guerre et la villa a été détruite pour édifier l'immeuble "La Croix du Sud".
Auteur Historique :

Lafont Georges (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur sous-sol. Cette villa "gothique" (cf. typologie) est implantée sur le boulevard de mer à l'angle de l'avenue des Evens n° 1 (avec un jardin). La villa Saint-Martin est accolée à l'ouest. La toiture est en ardoise et les murs sont en moellons avec chaînage en pierre de taille. Les baies sont aussi en pierre de taille. Une tour dans l'angle sud-est est coiffée d'un toit en pavillon avec épi de faîtage en zinc au-dessus et mâchicoulis en pierre de taille en dessous. A l'ouest de la façade sud un avant-corps avec pignon couvert par une demi-croupe et orné d'une ferme en bois sculptée et d'un épi en bois est encadré par deux pilastres en pierre de taille. Une corniche ornée de faïences architecturales joint le haut de ces deux pilastres. Sous cette corniche un oriel surplombe une grande baie au rez-de-chaussée. A l'étage entre la tour et le pignon, un oriel de section triangulaire et à double égout surplombe une baie moins large. L'étage de la tour est aussi en encorbellement. Au nord de la façade est un pignon à deux travées avec demi-croupe et épi de faîtage est séparé de la tour par une lucarne à fronton en pierre taille avec un blason portant les armes des Darlu. Au sud de ce pignon un oriel surplombe le perron d'entrée de la villa.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

pierre de taille ; moellon

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon couvert ; demi-croupe ; noue ; lanterneau

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

détruit

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Darlu

Adresse :

Darlu

Rue :

Darlu

Latitude :

47,28203938 X

Longitude :

-2,39475375 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation ; tour ; oriel

Situation juridique :

propriété privée