Maison dite villa balnéaire La Musardière actuellement immeuble à logements

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
L'architecte baulois Adrien Grave transforme vers 1926 la villa "Marquita" précédemment appelée "Montplaisir" édifiée vers 1890 et la nomme "La Musardière". La villa et l'intérieur sont publiés dans le livret de l'architecte. Détruit en 1996 pour l'immeuble "La Musardière".
Auteur Historique :

Grave Adrien (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages. Cette villa "dissymétrique anglo-normande" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin bordé par l'allée des Pingouins n° 6. Un enduit relief à petites mottes horizontales recouvre tout le bâti. La toiture à brisis et terrasson est recouverte de tuiles plates. Les deux étages sont décorés d'un faux pan de bois. Au centre de la façade sud un grand bow-window avec une large fenêtre plein-cintre est surmonté d'un balcon terrasse protégé par un auvent dont la toiture est ondulée. Ce balcon terrasse est encadré par deux oriels de section trapézoïdale. Un toit en pavillon orné de deux épis de faîtage de céramique couvre un balcon appuyé sur l'auvent du balcon terrasse. A l'est de ce toit en pavillon un pignon couvert avec demi-croupe surmonté d'un épi en céramique abrite dans une niche une statue de saint Georges en terre cuite.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile plate

Type de couverture :

toit à longs pans brisés ; noue ; toit en pavillon ; demi-croupe

Partie de plan :

plan massé

État de conservation :

détruit

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Benoit

Adresse :

Benoit

Rue :

Benoit

Latitude :

47,27588641 X

Longitude :

-2,42238967 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée