Maison dite villa balnéaire Maïtena

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
L'architecte baulois Adrien Grave dessine vers 1925 cette villa et la publie dans le recueil <>Villas<> et dans le recueil <>Villas modernes de la Côte-d'Amour<>.
Auteur Historique :

Grave Adrien (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan allongé avec rez-de-chaussée et un étage sur rez-de-jardin. Cette villa "dissymétrique basque" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin bordé au nord par l'avenue des Pléiades n° 10. Sa toiture à deux pans dissymétriques est couverte en tuile mécanique et protège le pignon sud par un large auvent de toiture porté par des consoles en bois. Le soubassement est en moellons et les murs recouverts d'enduit. Sur le pignon sud les combles sont décorés par un faux pan-de-bois en béton. Le rez-de-chaussée surélevé est protégé par un auvent tout le long de la façade soutenu par des consoles en bois et couvert de tuile canal. Cet auvent a disparu. A l'est un escalier à garde-corps en maçonnerie mène à une loggia d'entrée dans la quelle ouvre une large porte-fenêtre. Une large fenêtre protégée par l'auvent est axée sous le pignon. Au rez-de-jardin deux poteaux en moellons de granite soutiennent la grande fenêtre du séjour et le mur sous ce séjour est percé de deux fenêtres. Sur la façade ouest un escalier avec garde-corps en maçonnerie mène du jardin à un porche d'entrée couvert de tuile plate. Entre ce porche et la façade sud, un oeil-de-boeuf puis deux fenêtres éclairent le séjour. Une ligne de potences calées sur des corbeaux en pierre soutient l'auvent de toiture. Au nord un garage est accolé à la façade et couvert par une terrasse accessible. Le porche en maçonnerie du portail est recouvert de tuile canal. Dans le séjour la cheminée dite basque par l'architecte comporte de part et d'autre de l'âtre des poteaux bois à vis. La porte d'entrée est éclairée par un vitrail représentant les armes de Bretagne.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile mécanique

Type de couverture :

toit à longs pans

Vaisseaux et étages :

1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement des Dunes d'Escoublac

Adresse :

Voie-Lactée

Rue :

Voie-Lactée

Latitude :

47,28175100 X

Longitude :

-2,38549105 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée