Maison dite villa balnéaire Ker Ninoune

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
L'architecte baulois René Perrey dessine vers 1924 sa propre villa à côté de la villa "Marthe" de Louis Lajarrige. Elle porte le surnom de sa fille Janine. Il la publie dans la revue <>L'Habitation moderne<>.
Auteur Historique :

Perrey René (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et un étage sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique anglo-normande" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin. La couverture est en tuile mécanique. Les murs sont recouverts d'enduit de couleur lie de vin. Au sud de la façade ouest, un pignon couvert orné d'un faux pan-de-bois est percé de quatre fenêtres. Au rez-de-chaussée sous le pignon, une pergola devance une véranda abritant la porte d'entrée. Au nord de cette façade, un appentis est percé par une fenêtre lucarne. Une aile s'avance au nord en retour du pignon à l'étage. Un garage est accolé dans l'angle sud-est. La pergola d'entrée a disparu.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile mécanique

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue ; pignon couvert

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement La Baule-les-Pins

Adresse :

Grande-Dune

Rue :

Grande-Dune

Latitude :

47,28196774 X

Longitude :

-2,36834453 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée