Maison dite villa balnéaire l'Hermitage, puis Lou Pescalouno, puis la Gréolière

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
L'architecte baulois Georges Meunier dessine en 1931 cette villa qui est publiée l'année suivante dans <>Les Echos de la Baule<>. Vers 1960 l'architecte Philippe Louis (ancien élève de Meunier) en retouche la tour et le rez-de-chaussée.
Auteur Historique :

Meunier Georges (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et un étage sur rez-de-jardin. Cette villa "dissymétrique provençale" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin. La couverture est en tuile mécanique et les rives comportent trois rangs de génoise. Les murs sont en moellons au rez-de-jardin et recouverts d'enduit rose au-dessus. En 1931 la façade est comporte deux fenêtres plein-cintre dont une au sud-est surmontée d'une tour avec balcon et une autre au nord d'une toiture en appentis. A l'est de la façade sud une loggia avec 3 baies plein-cintre séparées deux piliers est desservie par un escalier extérieur et surmontée par la même tour percée d'une fenêtre. A l'ouest de la façade sud une fenêtre est surmontée par une autre toiture en appentis. Vers 1960 la tour a été modifiée par Philippe Louis (ancien élève de Meunier) : un contrefort en moellons soutient l'ensemble dans l'angle sud-est du rez-de-chaussée. Sur la façade sud une large baie plein-cintre avec appareillage en moellons supprime deux baies et les piliers. Sur la façade est les deux fenêtres sont remplacées par une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon en béton avec garde-corps à barreaux en fer forge. deux petites fenêtres sont accolées de part et d'autre de cette porte-fenêtre. L'angle sud-est de la tour est arrondi et l'enduit rose a été blanchi. A l'est de la façade nord un bow-window a été ajouté. Des boulins apparaissent en haut de la tour pour l'imaginaire pigeonnier.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

granite ; enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile creuse mécanique

Type de couverture :

toit en pavillon

Partie de plan :

plan massé

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement La Baule-les-Pins

Adresse :

Eglise

Rue :

Eglise

Latitude :

47,28529952 X

Longitude :

-2,37246739 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée