Maison dite villa balnéaire Jeanne André puis Eniroc

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa est réalisée vers 1922 par l'architecte Georges Dommée pour M. Guilbaud, facteur de piano à Nantes, qui construit en 1929 l'Hôtel Majestic mitoyen.
Auteur Historique :

Dommée Georges (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique classique" (cf. typologie) est construite en limite de propriété et est mitoyenne à l'est avec l'Hôtel Majestic et à l'ouest avec les villas jumelles Saint-Côme et Saint-Damien. La couverture est en ardoise et les murs sont recouverts d'enduit. Sur la façade sud au rez-de-chaussée surélevé deux grandes portes-fenêtres sont surmontées à l'ouest par un petit balcon à balustre et à l'est par trois fenêtres dont une large au centre précédées d'un garde-corps à balustre. La gouttière est soulignée par une frise de tournesols en faïence du céramiste Loebnitz. Les trois fenêtres centrales sont surmontées par une lucarne à pignon couvert avec consoles en pierre taillée. Cette lucarne est coiffée d'une toiture en pavillon.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; toit en pavillon ; noue

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Lucien-Barrière

Rue :

Lucien-Barrière

Latitude :

47,28064613 X

Longitude :

-2,40807790 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée