Maison dite villa balnéaire Esclarmonde

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa est dessinée par l'architecte Georges Dommée en 1906. Les plans sont consultables dans le fonds Le Gouic (non inventorié).
Auteur Historique :

Dommée Georges (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan carré avec rez-de-chaussée et trois étages sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique médiévale" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin et à l'angle de deux voies. La toiture est en ardoise et les murs sont en moellons. Une tour rectangulaire à 45° marque l'angle sud-ouest. Le rez-de-chaussée surélevé est précédé d'une terrasse à l'ouest et d'un perron à l'est. La tour est recouverte d'enduit sur les trois niveaux avec dessin d'un faux pan de bois aux premier et deuxième niveaux. Elle est coiffée d'un toit en pavillon avec épi de faîtage et faîtage fleuronné. Le deuxième étage est en encorbellement et percé d'une fenêtre. Les deux autres niveaux sont percés de trois fenêtres et forment comme un bow-window. Au-dessus de la porte-fenêtre du premier étage une plaque en mosaïque jaune et bleue indique "Esclarmonde". Au centre du rez-de-chaussée de la façade sud s'ouvre la porte d'entrée qui est encadrée par deux fenêtres. Au premier étage ces trois baies sont surmontées par trois fenêtres abritées par un auvent de toiture tout le long de la façade. Une petite tourelle en encorbellement avec un faux pan de bois en béton marque l'angle sud-est à l'étage et est coiffée d'un toit en pavillon avec épi de faîtage. Au-dessus de l'auvent un pignon est recouvert d'une demi-croupe et son mur d'un faux pan de bois en béton. La façade ouest (avenue Pavie) est percée de porte-fenêtre ouvrant sur la terrasse, d'une autre ouvrant sur un balcon à l'étage avec un garde-corps en bois. Le pignon largement couvert par une demi-croupe est en retrait d'un mètre et forme loggia avec un garde-corps en bois. Le mur de la loggia est recouvert d'un faux pan-de-bois en béton. Une porte-fenêtre puis une fenêtre au-dessus s'insèrent entre le pignon ouest et la tour. Entre les linteaux des baies de l'étage, des fleurs en béton moulé forment frise. Les épis ont disparus avec les tempêtes.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit en pavillon ; pignon couvert ; noue

Partie de plan :

plan carré régulier

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Pavie

Rue :

Pavie

Latitude :

47,28290697 X

Longitude :

-2,40526733 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler tourelle

Situation juridique :

propriété privée