Hôtel de voyageurs le Pavillon Bleu, puis la Toque Blanche, puis le Pavillon Bleu

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cet hôtel a été dessiné par les architectes nantais Paul (père) et Philippe (fils) Devorsine en 1925 pour un investisseur nantais. Un restaurant "la Toque Blanche" occupait le rez-de-chaussée jusqu'à la fin des années 1930. L'architecte baulois Adrien Grave résida au premier étage après 1945 jusqu'à sa mort en 1953.
Auteur Historique :

Devorsine Paul (architecte) ; Devorsine Philippe (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan polygonal avec rez-de-chaussée et trois étages sur sous-sol. Cet hôtel "dissymétrique anglo-normand" (cf. typologie) est implanté en limite de parcelle à l'angle de deux voies dont l'avenue Rossini n° 20. La couverture est en ardoise et les murs sont recouverts d'enduit. Au nord, une tour d'angle en avant-corps est coiffée d'un toit conique surmonté d'un bulbe ovoïde terminé par une girouette épi de faîtage en zinc. Ce bulbe et l'épi ont disparu. Au troisième étage (combles) la tour est ceinturée par un balcon circulaire porté par des consoles en béton. Sur ce balcon, trois portes-fenêtres sont surmontées de petites fenêtres éclairant les combles. Ces baies sont protégées par des lucarnes à brisis, terrasson et demi-croupe soutenues par des consoles en béton. Des hautes souches de cheminées à décor brique et ardoise se dressent sur les deux façades. Au sud de la façade est un pignon couvert par un brisis, terrasson et demi-croupe forme avant-corps en encorbellement avec le balcon du deuxième étage. Un bandeau ceinture tout le bâti au niveau des linteaux du deuxième étage. Au-dessus de ce bandeau des consoles en béton soutiennent les coyaux de la toiture. Les balcons du deuxième étage sont portés par des consoles en béton. Ceux du premier étage reposent sur une fine corniche ceinturant le bâti. La tour a effet d'ouverture vers le haut avec ses balconnets du premier et son large balcon du troisième.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon couvert ; demi-croupe ; toit conique

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 2 étages de comble ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement La Baule-les-Pins

Adresse :

Louis-Lajarrige

Rue :

Louis-Lajarrige

Latitude :

47,28015343 X

Longitude :

-2,36991522 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

tour ; souche de cheminée ; balcon

Situation juridique :

propriété privée