Edifice sportif dit Tennis Country Club

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
L'architecte nantais Ferdinand Ménard dessine ce club de tennis pour l'investisseur François André en 1927. Vers 1960 ce club portait le nom "Ninon tennis club" puis vers 1990 le nom "Tennis country club".
Auteur Historique :

Ménard Ferdinand (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan allongé avec rez-de-chaussée et un étage. Ce bâtiment "symétrique anglo-normand" (cf. typologie) est implanté au milieu d'un jardin. La toiture est en tuile plate et les murs sont recouverts d'enduit au rez-de-chaussée et orné d'un pan-de-bois à l'étage. Sur la façade sud deux pavillons identiques avec pignon couvert d'une demi-croupe encadrent un passage couvert par une terrasse portée par huit colonnes doubles au nord et au sud. Devant chaque pavillon un emmarchement en ciment mène à un avant-corps en bow-window surmonté d'un balcon terrasse. Des vases surmontent chaque double colonne et au-dessus des bow-windows.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile plate mécanique

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon couvert ; demi-croupe ; noue

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Benoit

Adresse :

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Rue :

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Latitude :

47,28238695 X

Longitude :

-2,41367868 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler colonnade ; pavillon

Situation juridique :

propriété privée