Maison dite villa balnéaire Les Roches Rouges

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa est dessinée vers 1926 par l'architecte baulois Paul-Henri Datessen pour le banquier Richet. La parcelle était visiblement plus grande à l'origine avant de faire l'objet d'un redécoupage pour deux autres constructions. Une photographie du jardin fut publiée dans la revue <>L'Illustration<> en 1932. Les plans sont consultables aux archives municipales de La Baule car la villa a été rachetée par la municipalité. L'intérieur a été entièrement remanié dans une optique de local recevant du public.
Auteur Historique :

Datessen Paul-Henri (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique normande" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin. La toiture est en tuile plate. Les murs sont recouverts d'enduit et le soubassement est en moellons. A l'est de la façade sud, un pignon couvert forme avant-corps. Une large fenêtre à cintre surbaissée ouvre au rez-de-chaussée puis est surmontée d'un balcon couvert par un auvent en tuile plate lui-même surmonté d'une fenêtre au centre d'un pan de bois. En retour, une aile au centre est terminée par un autre pignon couvert en avant-corps moins prononcé et plus petit. Le mur des combles en pan-de-bois est en encorbellement. Au rez-de-chaussée, trois portes-fenêtres cintrées ouvrent sur une terrasse protégée par un auvent en tuile plate soutenu par des consoles en bois. Au-dessus de cet auvent un balcon mène à trois portes-fenêtres en retrait surmontées par trois lucarnes. L'autre avant-corps est percé de trois fenêtres, une par niveau, et dont celle du rez-de-chaussée est plein-cintre. Au sud de la façade ouest un bow-window avec une porte-fenêtre plein-cintre au centre est protégé par un auvent en tuile plate soutenu par des consoles en bois. Au-dessus une porte-fenêtre dans un avant-corps à pan-de-bois ouvre sur un balcon. Ce pan-de-bois se prolonge dans les combles avec une loggia protégée par un pignon couvert par une demi-croupe en guitare. Le reste de cette façade est percé de fenêtres plein-cintre au rez-de-chaussée et de fenêtres à l'étage. Sur la façade nord un porche soutenu par deux colonnes abrite la porte d'entrée.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit ; granite

Matériau(x) de couverture :

tuile plate

Type de couverture :

toit à longs pans

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement La Baule-les-Pins

Adresse :

Balzac

Rue :

Balzac

Latitude :

47,28255959 X

Longitude :

-2,37894489 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler élévation ; porche ; loggia

Situation juridique :

propriété privée