Maison dite villa balnéaire Manégor

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa est dessinée par l'architecte parisien Fernand Colin. Les plans sont consultables aux archives municipales : autorisation de construire n° 93 du 15 mai 1926. L'architecte baulois René Perrey l'a photographié : fonds René Perrey. Elle aurait brûlée lors de la Deuxième Guerre Mondiale. Elle a été détruite vers 1970 pour l'immeuble "Manégor".
Auteur Historique :

Colin Fernand (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur rez-de-jardin. Cette villa "symétrique hollandaise" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin qui est bordé par l'avenue de l'Etoile n° 33 et l'avenue Edmond Rostand n° 11. La toiture est en tuile plate et les murs sont recouverts d'enduit avec un soubassement en pierre taillée. A l'ouest de la façade sud, un pignon couvert avec demi-croupe forme avant-corps. Sous la toiture le pignon est à pan-de-bois en encorbellement. A l'est, un autre avant-corps est coiffé d'une toiture à brisis et terrasson. Au centre la toiture est aussi à brisis et terrasson. Au rez-de-jardin un escalier à double volée mène à une large terrasse balcon à garde-corps en bois. Au rez-de-chaussée surélevé, deux larges portes-fenêtres plein-cintre encadrent trois portes-fenêtres au fond d'une loggia. A l'étage un balcon en béton avec garde-corps en bois longe la façade. Il est soutenu au rez-de-chaussée par deux piliers carrés. Chaque avant-corps est percé d'une porte-fenêtre et encadrent deux autres au fond d'une profonde loggia. Les deux pignons sont percés dans les combles d'une fenêtre à l'ouest et d'une lucarne à l'est. Les deux toitures forment la seule dissymétrie de la façade sud. Au centre de la façade ouest, un bow-window sur deux niveaux est surplombé à l'étage par un balcon avec garde-corps en bois et encadré par deux conduits de cheminée.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile plate

Type de couverture :

toit à longs pans brisés ; noue ; pignon couvert

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

détruit

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement La Baule-les-Pins

Adresse :

Parc

Rue :

Parc

Latitude :

47,28046927 X

Longitude :

-2,36627029 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée