Maison dite villa balnéaire Edgarley puis Padacord

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa est dessinée par l'architecte de Pornichet Joseph Aurieux vers 1926 et publiée dans le recueil <>Villas modernes de la Côte d'Amour<>.
Auteur Historique :

Aurieux Joseph (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et un étage sur sous-sol. Cette villa "symétrique sans style" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin et juchée sur une dune. La toiture est en tuile mécanique et les murs sont recouverts d'enduit. Sur la façade est, deux tours de section octogonale encadrent un pignon hollandais surplombant une large porte-fenêtre plein-cintre. A chaque niveau trois fenêtres éclairent chaque tour qui sont coiffées de toits coniques octogonaux. Une large terrasse prolonge le séjour.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile mécanique

Type de couverture :

toit à longs pans brisés ; toit conique

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement La Baule-les-Pins

Adresse :

Cavalière

Rue :

Cavalière

Latitude :

47,28353657 X

Longitude :

-2,37591674 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée