Maison dite villa balnéaire Saint-Charles puis Las Maravillas

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée par les architectes parisiens Paul-Henri Datessen et André Marganne alors associés. Un plan signé est disponible dans le fonds Le Gouic (non inventorié).
Auteur Historique :

Datessen Paul-Henri (architecte) ; Marganne André (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique d'inspiration médiévale" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin bordé par l'allée des Hêtres à l'ouest. La toiture est en ardoise et les murs sont en moellons avec dans les chaînages d'angle des briques en alternance avec les moellons. Au niveau des linteaux cintré en brique du premier étage un bandeau en frise et un bandeau en pierre au niveau des linteaux du rez-de-chaussée ceinturent le bâti. A l'ouest de la façade sud, un avant-corps est coiffé par une croupe de toiture avec une lucarne à demi-croupe et pans brisés au centre. De part et d'autre de la lucarne au premier étage deux portes-fenêtres ouvrent sur un balcon avec garde-corps à balustres qui recouvre un avant-corps à rez-de-chaussée percé de deux fenêtres abritées par un auvent en ardoise soutenu par des consoles en bois. A l'est de la façade sud un pignon couvert surmonté par un épi en bois est percé par un châssis au centre. Dessous une porte-fenêtre ouvre sur un balcon avec garde-corps à balustre. Sous ce balcon au rez-de-chaussée une véranda vitrée couverte en ardoise s'appuie sur un garde-corps à balustre. Entre cette véranda et l'avant-corps à l'ouest un porche couvert par la même toiture que la véranda abrite la porte d'entrée. Cette porte est surmontée par une fenêtre à l'étage. La façade est est percée de trois fenêtres au rez-de-chaussée, de deux fenêtres à l'étage et d'une en haut du pignon couvert par une demi-croupe. Au sud de la façade ouest un bow-window abrité par un auvent en ardoise est surmonté par un autre à l'étage avec une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon avec garde-corps à balustre. Le tout est coiffé par une toiture en ardoise dans laquelle s'insère un balcon sur lequel ouvre une porte-fenêtre au centre d'un pignon couvert. Le nord de la façade ouest est percé par deux fenêtres l'une sur l'autre.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

moellon

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Hennecart

Adresse :

Mélilots

Rue :

Mélilots

Latitude :

47,28393579 X

Longitude :

-2,38813873 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée