Maison dite villa balnéaire Sigurd

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa semble avoir été dessinée par l'architecte parisien Edouard Datessen au début du siècle car on y retrouve son vocabulaire architectural.
Auteur Historique :

Datessen Edouard (?) architecte

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur rez-de-jardin. Cette villa "médiévale" est "symétrique" (cf. typologie) sur la façade sud-ouest et "dissymétrique" (cf. typologie) sur la façade sud-est. Elle est implantée au milieu d'un jardin bordé par l'avenue n° 8. La toiture est à brisis et terrasson et la couverture est en ardoise. Les murs sont en moellons. Sous la toiture une frise dessinée avec des briques représente des carrés marqués d'une croix au centre d'eux ceinture le bâti. Sur la façade sud-ouest, une véranda avec escalier central et garde-corps en bois sculpté est surmontée par un balcon avec garde-corps en bois sculpté. Deux larges portes-fenêtres ouvrent sur cette véranda et donnent sur un grand salon de facture néo-classique avec colonnes corinthiennes. Deux portes-fenêtres ouvrent sur ce balcon et sont encadrées par deux petites fenêtres. Entre les portes-fenêtres une plaque avec cintre trilobé en brique porte le nom "Sigurd". Deux lucarnes à pignon couvert par une demi-croupe abritant un pan-de-bois surmontent les portes-fenêtres. Entre les deux se niche une petite lucarne à quatre pans de toiture. Dans l'angle est de la façade sud-est, un pignon couvert par une demi-croupe et supporté par des potences forme avant-corps et est percé d'une fenêtre à chaque étage et d'une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon au rez-de-chaussée. Les combles du retour au sud sont percés d'une lucarne à pignon couvert par une demi-croupe et une autre au centre avec toiture à quatre pans. Sur le retour au sud de la façade sud-est, un bow-window est surmonté d'un oriel dans l'axe de la lucarne à pignon couvert. Dans celui de la petite lucarne une fenêtre à l'étage surmonte la porte d'entrée, chaque lucarne est surmontée d'un épi de faîtage en zinc. Le centre de la toiture mansardée et le pignon couvert au sud-est sont surmontés par des épis de faîtage en céramique. Tous ces épis ont disparus et la véranda a été bétonnée.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

moellon

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Pierre-Loti

Rue :

Pierre-Loti

Latitude :

47,28252784 X

Longitude :

-2,40180038 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée