Maison dite villa balnéaire Grégoria

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée par les architectes nantais et baulois Ferdinand Ménard et Emile Le Bot vers 1905. Elle a été détruite et remplacée par l'immeuble "Le Cyclope". Elle est publiée dans le recueil <>Villas et cottages des bords de l'océan<>.
Auteur Historique :

Ménard Ferdinand (architecte) ; Le Bot Emile (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique médiévale" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin. La toiture est en ardoise et les murs sont en moellons avec des chaînages et des encadrements de baies en pierre taillée. Au nord de la façade est, un pignon couvert avec demi-croupe coiffée d'un épi de faîtage forme avant-corps et est percé de fenêtres géminées plein-cintre séparées par un meneau sculpté. Elles ouvrent sur une fine dalle en béton formant balcon avec garde-corps en bois sculpté. Dessous une porte-fenêtre ouvre aussi sur un même balcon supporté par la toiture de la véranda qui s'allonge sur cette façade au rez-de-chaussée. deux larges portes-fenêtres ouvrent sur la véranda et donnent sur le salon salle à manger. Au sud de la façade est un retour comporte à l'étage une même porte fenêtre ouvrant sur un balcon. Elle est surplombée d'un petit pignon découvert avec crossette et plaque en mosaïque avec le nom "Grégoria". Sous la toiture une corniche moulurée est ponctuée de carreaux de faïence et des festons sculptés pendent de part et d'autres de la porte-fenêtre de l'étage. A l'ouest de la façade sud un pignon couvert qui forme avant-corps est percé d'une fenêtre en comble, d'une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon avec garde-corps en bois sculpté et d'un châssis à sa droite à l'étage puis d'une fenêtre sous le balcon et un châssis sous l'autre petite au rez-de-chaussée. Un conduit de cheminée extérieur se dresse à partir du plancher d'étage au centre du retour à l'est de la façade sud. Il est appareillé avec des briques rouges et grises. A l'ouest de la façade nord un autre pignon couvert forme avant-corps et est percé d'une fenêtre en comble puis d'une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon avec garde-corps en bois sculpté au-dessus d'une fenêtre au rez-de-chaussée. Dans l'angle du retour et de l'avant-corps un porche surmonté d'un châssis abrite la porte d'entrée. Au centre de la façade ouest deux fenêtres éclairent l'escalier sur deux niveaux et un petit escalier extérieur au nord accède à la porte de service.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

moellon

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

détruit

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Cornil

Rue :

Cornil

Latitude :

47,28179220 X

Longitude :

-2,40303333 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée