Maison dite villa balnéaire Cottage Belledune

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée par l'architecte parisien Louis Sézille. Elle a été publiée dans <>Les Salons d'Architecture<> et un plan est disponible dans le fonds Le Gouic (non inventorié). Détruite, elle est remplacée par l'immeuble "Les Hespérides".
Auteur Historique :

Sézille Louis (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan polygonal avec rez-de-chaussée et deux étages sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique médiévale" (cf. typologie) est implantée au milieu d'un jardin bordé par les avenues Malherbe, Paul Glaize et du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny. La toiture est en ardoise et les murs sont en moellons. Tous les sommiers de baies sont en pierre taillée. Un bandeau pierre ceinture tout le bâti entre le soubassement et le rez-de-chaussée surélevé. Dans l'angle sud-ouest (Cornil et Glaize) un pignon couvert par une demi-croupe supportée par deux potences et coiffée d'un épi de bois forme avant corps et est percé au deuxième étage d'une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon surplombant un autre balcon plus large sur lequel ouvrent deux portes-fenêtres. Au rez-de-chaussée un appentis recouvert d'une toiture au-devant du balcon d'étage précède le pignon et est encadré par des rampants en pierre sculptée. Une large porte-fenêtre ouvre au centre de cet appentis. Sur la façade sud en retour de ce pignon une lucarne avec une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon est encadrée de deux souches de cheminées en brique. A l'étage deux portes-fenêtres ouvrent sur un garde-corps en bois et surmontent une large fenêtre avec un linteau cintré en brique. Au rez-de-chaussée une large porte-fenêtre ouvre dans une véranda recouverte d'une toiture en ardoise et supportée par des poteaux en bois et un poteau en pierre au centre. Cette véranda est calée dans l'angle sud-est abrite la porte d'entrée et est surmontée par une autre véranda dans laquelle ouvre une porte-fenêtre. Le poteau d'angle de la véranda d'étage est à l'aplomb du poteau en pierre. Au nord de la façade est un pignon couvert est percé dans les combles d'une fenêtre. Un oriel encadré par deux petites fenêtres de part et d'autre est recouvert d'un toit en appentis et abrite les toilettes à l'étage et au rez-de-chaussée. Au centre de la façade nord, un bow-window est surmonté de deux petites fenêtres éclairant l'escalier. A l'ouest de ce bow-window un escalier de service dessert la cuisine. Sur la façade ouest un petit oriel éclaire la cuisine et deux petites fenêtres l'escalier de service. A l'étage une porte-fenêtre au-dessus de l'oriel est accompagnée au centre par deux autres petites fenêtres pour l'escalier.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

moellon ; pierre

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon couvert ; demi-croupe ; appentis

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

détruit

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Cornil

Rue :

Cornil

Latitude :

47,28361187 X

Longitude :

-2,40255276 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée