Maison dite villa balnéaire Morgane

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée par l'architecte du Pouliguen Henri Godivier vers 1924. Les plans sont consultables dans le fonds Godivier. La villa "Viviane" par le même architecte à l'ouest est la jumelle de "Morgane" avec un fronton cintré et sans oriel.
Auteur Historique :

Godivier Henri (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur sous-sol. Cette villa "dissymétrique classique" (cf. typologie) est implantée sur rue et mitoyenne à l'est avec "Viviane" et à l'ouest avec "l'Atlantide". La toiture est en ardoise et les murs sont en moellons et recouverts d'enduit. A l'est de la façade sud un pignon découvert avec corniche sur les rampants en pierre taillée est encadré par deux cheminées de part et d'autre et coiffé d'un épi en pierre. Au deuxième étage une porte-fenêtre avec linteau cintré ouvre sur un balcon avec garde-corps en fer forge soutenu par la toiture d'un oriel accroché au premier étage. Cet oriel s'appuie sur des consoles en béton moulé et surplombe une large porte-fenêtre au rez-de-chaussée surélevé. A l'ouest une porte d'entrée est surmontée d'une fenêtre à chaque niveau. Les encadrements de baies sont en relief. Une fenêtre à barreaux éclaire le sous-sol sous la baie du rez-de-chaussée.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

moellon ; enduit ; béton

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue

Partie de plan :

plan massé

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 2 étages carrés

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Lucien-Barrière

Rue :

Lucien-Barrière

Latitude :

47,28026504 X

Longitude :

-2,40951213 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée