Maison dite villa balnéaire l'Equipage

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée par l'architecte baulois Philippe Louis. C'est une des rares villas construites lors de la Deuxième Guerre Mondiale. Les plans sont disponibles aux archives municipales : autorisation de construire n° 887 du 30 août 1940. La parcelle est plantée d'une vingtaine de pins face à l'avenue Pavie.
Auteur Historique :

Louis Philippe (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages. Cette villa "dissymétrique anglo-normande" (cf. typologie) est implantée en milieu de parcelle et bordée à l'est par l'avenue Pavie n° 13 et au nord par l'avenue Hoche. Les murs sont recouverts d'enduit tyrolien et la toiture est recouverte de tuile plate. Au centre de la façade ouest un pignon couvert est percé d'une fenêtre en son centre au deuxième niveau. Au 1er étage une grande porte fenêtre plein-cintre est encadrée par deux fenêtres plein-cintre et ouvre sur un balcon soutenu par six consoles en bois sculpté. Ce balcon prolongé par un auvent recouvert de tuile plate forme au rez-de-chaussée une véranda abritant une terrasse. Au sud de cette façade un garage en appentis est éclairé par une lucarne ouverte sur la façade sud. Au deux étage de cette façade sur le toit une large lucarne à deux fenêtres est encadrée par deux fines cheminées. Sur la façade nord une petite lucarne en appentis comme au sud-est ouverte au deuxième étage et au rez-de-chaussée un porche d'entrée soutenu par une colonne est encadré à l'ouest par trois fenêtres en quart de cercle couvertes par un toit en quart de cône formant bow-window et à l'est par une fenêtre et un châssis. Sur la façade est un pignon couvert est orné par un faux pan-de-bois en béton. Ce pignon est percé au deuxième étage par une fenêtre en son centre, au 1er étage par deux fenêtres plus une petite plein-cintre et au rez-de-chaussée par deux portes et quatre fenêtres.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile plate

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon couvert ; noue

Vaisseaux et étages :

rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Jeanne-d'Arc

Rue :

Jeanne-d'Arc

Latitude :

47,28252208 X

Longitude :

-2,40574965 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler passage d'entrée ; élévation ; parc ; oriel

Situation juridique :

propriété privée