Garage automobiles Citroën actuellement Palais des Congrès

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Ce bâtiment a été dessiné par l'architecte parisien Georges Wybo (architecte de la marque Citroën) pour l'investisseur François André. Les plans sont consultables aux archives municipales : autorisation de construire n° 95 du 22 mai 1928. Il a été détruit vers 1970. Le palais des congrès de la Baule le remplace depuis 1983.
Auteur Historique :

Wybo Georges (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan allongé avec rez-de-chaussée et un étage. Ce bâtiment angle "symétrique et dissymétrique" (cf. typologie) a été implanté sur un terrain bordé par les avenues Pauline et de l'Eglise. La toiture est en ardoise pour la partie visible et en tuile mécanique pour la partie invisible (garage). Les murs sont en moellons et béton. Dans l'angle sud-ouest le bâti est arrondi et comporte deux hautes portes d'entrée encadrant trois hautes vitrines avec allège en bac à fleurs séparées par deux colonnes art déco en béton. Au-dessus des trois baies une mosaïque de carrés disposés à 45° est recouverte des lettres "Citroën" en lampes néon haute tension. Le même motif de mosaïque dans un format carré se retrouve au-dessus de deux portes d'entrée. Tout cet arrondi est abrité sous un auvent en ardoise. De part et d'autre trois grandes vitrines carrées avec allège en bac à fleurs et séparées par deux mêmes colonnes et une porte de service aux extrémités sont abritées sous un auvent en ardoise à la hauteur des lettres Citroën. Au nord de la façade ouest et à la suite de la porte de service, un pignon couvert par un toit en pavillon soutenu par des potences en bois avec, de part et d'autre, des brisis couvrant un pan-de-bois est percé d'une baie en loggia pour l'entrée de l'atelier. Le pignon est orné au-dessus de la baie du même décor de mosaïque que les lettres "Citroën". Entre ce pignon et l'angle nord-ouest s'intercalent une autre porte de service puis deux baies séparées par une colonne Art déco. En façade nord après la haute vitrine de l'angle, cinq grandes baies séparées par des piliers octogonaux en béton sont abritées par ce même auvent qui ceinture tout le bâti. Tous les auvents sont soulignés par une frise de carrés en mosaïque.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

moellon ; béton

Matériau(x) de couverture :

ardoise ; tuile mécanique

État de conservation :

détruit

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Rue :

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Latitude :

47,28301120 X

Longitude :

-2,40958703 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation

Situation juridique :

propriété privée