Maisons jumelles dites villas balnéaires Ker Avel et Kreizdé

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Ces villas jumelles ont été dessinées par l'architecte tourangeau Maurice Boille. Les plans sont consultables aux archives municipales : autorisations de construire n° 494 et n° 495 du 11 décembre 1935. Elles sont publiées dans <>L'Illustration<> en 1939.
Auteur Historique :

Boille Maurice (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée et deux étages sur rez-de-jardin. Ces villas "dissymétriques bretonnes" (cf. typologie) forment un ensemble symétrique. Il a été implanté au milieu d'un jardin en mitoyenneté à l'est et à l'ouest. La toiture est en ardoise et les murs sont recouverts d'enduit avec soubassement en moellons. Sur la façade sud, un pignon couvert est bardé d'un essentage d'ardoise avec égout. Le deuxième étage percé de deux fenêtres est en encorbellement supporté par quatre corbeaux en béton et couvre au 1er étage les deux balcons avec garde-corps en béton qui forment loggia et sur lesquels ouvrent deux larges portes-fenêtres. Sous chaque balcon une large porte-fenêtre plein-cintre ouvre sur une terrasse-balcon d'où part deux escaliers pour accéder à la plage. De part et d'autre du pignon central un retour est percé d'un oeil-de-boeuf à l'étage et un porche loggia au rez-de-chaussée abrite la porte d'entrée. Entre les deux balcons est logée une niche.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

pierre ; enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue ; pignon couvert

Partie de plan :

plan massé

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Benoit

Adresse :

Benoit

Rue :

Benoit

Latitude :

47,27877411 X

Longitude :

-2,41516577 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler élévation

Situation juridique :

propriété privée