Maison dite villa balnéaire Castel François-Marie

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain ; Mise en forme sous Renabl : Durandière Ronan

Date d’enquête :

1990

Historique

Commentaire historique :
Cette villa "bretonne" (cf. typologie) a été dessinée par l'architecte baulois Paul-Henri Datessen vers 1930. Il la publie dans le recueil d'architecture <>L'encyclopédie architecture<> en 1931, dans la revue <>L''Illustration<> du 20 mai 1939 et dans la revue <>Les Echos de la Baule<> en 1932. Les plans sont consultables aux archives départementales de Loire-Atlantique : 169 J 66.
Auteur Historique :

Datessen Paul-Henri (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan allongé avec rez-de-chaussée et deux étages. Cette villa "bretonne" (cf. typologie) est implantée au milieu d'une parcelle triangulaire bordée au nord par l'étier du Pouliguen. La toiture est en ardoise et les murs sont recouverts d'enduit sauf le soubassement en moellons de granite. Les linteaux droits des ouvertures sont en granite taillé. La façade principale est exposée au sud-est. A l'est un pignon découvert à rampant dissymétrique forme avant-corps et est percé dans les combles par un oculus et, entre les deux crossettes en granite taille, par une fenêtre et un châssis. Au rez-de-chaussée, une fenêtre et un porte d'entrée plein-cintre sont axées sur les deux ouverture de l'étage. A l'ouest un pignon dissymétrique découvert est percé par une fenêtre située à mi étage entre les deux fenêtres de l'autre pignon. Au rez-de-chaussée une baie libre plein-cintre sous cette fenêtre donne accès au garage ouvert. deux petites ouvertures carrées s'interposent entre cette baie et un contrefort en granite taille tout à l'ouest. Entre les deux pignons un escalier démarre de la terrasse au-devant de la villa et monte à une véranda soutenue par un pilier carré avec chapiteau en granite taille. Tout à l'est en retrait de cette façade, une porte-fenêtre ouvre sur une véranda couverte d'ardoise et soutenue par un mur à contrefort percé d'une baie vitrée plein-cintre. Le mur gouttereau de la façade sud-est est encadrée par deux contreforts en granite taille et percée par deux baies libres plein-cintre accédant au garage ouvert. Les combles sont éclairés par une lucarne percée d'une fenêtre encadrée par deux châssis.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit ; granite

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue ; pignon découvert

Vaisseaux et étages :

étage de comble

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

La Baule-Escoublac

Lieu :

lotissement Pavie

Adresse :

Marguerite-Jean

Rue :

Marguerite-Jean

Latitude :

47,28523250 X

Longitude :

-2,40784194 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler élévation

Situation juridique :

propriété privée