Maison dite villa balnéaire Ker Gaïdic puis le Château

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain

Date d’enquête :

1994

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée vers 1880 par l'architecte nazairien Henri Van den Broucke pour un villégiateur anglais M. Spiers.
Auteur Historique :

Van den Broucke Henri (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan massé avec rez-de-chaussée, étage et combles, surélevé sur sous-sol semi-enterré. Cette villa dissymétrique médiévale est implantée au mileu d'une parcelle. La couverture est en ardoise et les murs sont en moellons de granit. Les linteaux, les encadrements de baies et les chainages d'angle sont en granit taillé. Un arc de décharge en brique surmonte les linteaus à l'étage et dans les combles. Des bandeaux en granit taillé ceinturent le bâti au plancher des combles, sous les linteaux d'étage, à 1m. du plancher d'étage et au plancher d'étage. A l'angle Nord-Ouest du bâti, une tourelle accrochée à 45° est coiffée par une flèche avec coyau et terminée par un épi de faîtage en zinc (disparu). Elle est percée à l'étage d'un fenestron et, au dessus, de fenestrons gémellés. Au Nord de la façade Ouest, un pignon couvert est orné d'une cheminée supportée, au plancher d'étage, par 2 corbelets en granit taillé et un arc cintré de briques vernissées. Cette saillie abrite une plaque en céramique émaillée portant l'inscription de la villa. Au Sud de ce pignon couvert par une croupe formant avant-corps, un retour est percé d'une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon en bois porté par des potences en bois. Au rez-de-chaussée, une autre porte-fenêtre ouvre sur une terrasse balcon avec un garde corps en bois sculpté. A l'Ouest de la façade Sud, même disposition de porte-fenêtre et de balcon. A l'origine un balcon terrasse à l'étage faisait véranda au rez-de-chaussée soutenu par des poteaux en bois sculpté et relié par une ferme en bois sculpté (disparus). Puis un pignon couvert orné d'une ferme débordante (disparue), en bois sculpté et tourné, soutenue par 4 potences en bois sculpté calées sur des corbelets en granit et remplie de panneaux en bois découpé, forme avant-corps à L'Est. 2 fenêtres éclairent les combles et une porte-fenêtre ouvrant sur un balcon avec garde corps à balustre en terre cuite vernissée (diparu) au dessus du bow-window du rez-de-chaussée percé de 3 fenêtres dont les allèges sont décorées de carreaux de céramique. La façade Est n'est percée que d'une fenêtre au rez-de-chaussée. une véranda couverte d'ardoise s'y adosse depuis une restauration récente. 2 travées, 4 niveaux et : balcon, terrasse balcon, bow-window, auvent de toit.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

granite

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

pignon couvert ; croupe ; toit à longs pans ; noue

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

Pornichet

Lieu :

Sainte-Marguerite

Adresse :

Chênes-Verts

Rue :

Chênes-Verts

Latitude :

47,24324838 X

Longitude :

-2,30631792 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété privée