Maison dite villa balnéaire L'Orientale

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain

Date d’enquête :

1994

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée par l'architecte pornichétain Antonin Viale vers1890 pour un horticulteur angevin. Les 2 façades Nord et Sud sont ornées d'un même décor en faïence des établissements Boulanger. La villa a subi 2 incendies en juillet et septembre 1989. Elle a été réhabilité en omettant le buble en zinc ! La façade Nord est consultable dans une collection privée.
Auteur Historique :

Viale Antonin (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan carré avec rez-de-chaussée et étage surélevé sur sous-sol semi-enterré. Cette villa dissymétrique ottomane est implantée en milieu d'une parcelle bordée au Nord par l'avenue du Général de Gaulle (n° 84 et 86). La couverture est en ardoise et les murs sont recouverts d'enduit. Toutes les fenêtres comportaient des vitraux. Au centre de la façade Nord (ancienne entrée principale) un avant corps est surmonté d'un fronton cerné d'une corniche moulurée et orné d'une faïence architecturale sur laquelle sont dessinés des rinceaux et le nom de la villa. De part et d'autre de ce décor des pinacles en triple encorbellement sont aussi décorés de faïence. Sous l'arc outrepassé arabe au centre du fronton une porte-fenêtre encadrée par 2 châssis à arc outrepassé ouvre sur un balcon en bois avec garde corps en bois sculpté et tourné. De part et d'autre de ce balcon un clou en faïence des établissements Boulanger (réf 39, page 10) est scellé dans le mur. Sous le balcon 3 minces portes-fenêtres avec imposte à arc outrepassé arabe ouvrent sur un perron de 4 marches en pierre taillée. A l'Est, le retour est percé au rez-de-chaussée d'une fenêtre à arc outrepassé arabe et à l'étage d'une fenêtre à arc outrepassé surbaissé sous la corniche ceinturant tout le bâti. A l'Ouest, le retour est percé entre les 2 niveaux d'une fenêtre à arc outrepassé arabe protégée par un auvent recouvert d'ardoise et soutenu par 2 potences en bois sculpté. En toiture, une lanterne octogonale recouverte d'un essentage d'ardoise est coiffée d'un bulbe en zinc terminé par un épi de faîtage en zinc avec croissant de lune. Une frise en faïence architecturale souligne la corniche surmontée d'un acrotère à denticule arabe. La façade sud est similaire sauf à l'Ouest où une véranda recouverte de tuile canal est supportée par 4 poteaux en bois reliés par une ferme ne bois découpé et sculpté. 3 niveaux, 3 travées et : perron, balcon, véranda.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

zinc en couverture ; tuile ; ardoise

Type de couverture :

toit en pavillon ; bulbe

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

Pornichet

Adresse :

Hermitage

Rue :

Hermitage

Latitude :

47,26631987 X

Longitude :

-2,34161760 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété privée