Eglise paroissiale Notre-Dame-des-Dunes

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain

Date d’enquête :

1994

Historique

Commentaire historique :
Construite en 3 fois, cette église fut ouverte vers1880 à la demande des villégiateurs de Pornichet les Pins qui ne souhaitaient pas se rendre jusqu'à Saint-Sébastien. Réalisée par l'architecte nantais Jules Montfort, elle est agrandie en 1909 l'architecte pornichétain Antonin Viale qui ajoute 3 collatéraux. Il prévoyait aussi dans un projet daté d'août 1908 de dresser un clocher au Nord de la façade Ouest et remplaçait la cloche du clocheton d'origine par une Vierge Marie. Il dessina aussi la cure (bâti symétrique au 13 avenue Jeanne d'Arc). Une 3ème extension eut lieu plus tard (?) sur les façades Nord et Sud à l'Est du bâti dans les retours d'angle des transept pour agrandir les dépendances de l'église. Des plans et projets sont conservés dans le fonds Viale (collection particulière) non inventorié.
Auteur Historique :

Montfort Jules (architecte) ; Viale Antonin (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan rectangulaire. Cette église symétrique est implantée au milieu d'une parcelle bordée au Nord par l'avenue de Moulins, au Sud par l'avenue Jeanne d'Arc et à l'Est par l'avenue Henri Sellier. La couverture est en ardoise et les murs en moellons de granit. Les encadrements de baies pour la nef sont en brique et pour les collatéraux en pierre taillée. La façade Ouest dresse son pignon découvert avec rampants "en brique assise" terminé par un clocher ajouré et surmonté d'une croix en pierre sculptée. 2 contreforts encadrent ce pignon percé en son centre par une rosace emplie d'un vitrail représentant une croix cerclée. La porte d'entrée à 2 vantaux est surmontée d'une imposte vitrée en plein cintre. Les façades Nord et Sud sont percées de 4 baies en plein cintre séparées par des contreforts et reliées entre elles par un bandeau brique au bas du cintre. Une corniche brique souligne le haut du mur gouttereau. Le bâtiment à l'origine était recouvert d'enduit. L'extension à l'Est forme comme un transept. Ses murs sont en moellons de granit. Ses rampants en pierre assise et le larmier des contreforts sont en pierre taillée. L'encadrement des baies est en brique. Les 3 collatéraux sont de même facture que le petit transept et sont, chacun, percés d'un trèfle et surmontés d'un pinacle en pierre sculptée. De part et d'autre de la façade Ouest, une porte avec imposte en plein cintre remplie d'un vitrail est surmontée de châssis gémellés. Le mur gouttereau est couronné par une balustrade en pierre taillée. En retour des 2 transepts et du choeur, une extension symétrique sur les façades Nord et Sud est réalisée dans les mêmes matériaux et terminée par un pignon découvert avec rampants en brique. Les pignons sont percés au centre de 6 fenêtres accolées à plein cintre en brique. Une frise en brique souligne la toiture et 2 autres frises l'une au dessus du cintre de la double porte d'entrée avec imposte à plein cintre au centre des retours de pignons et l'autre à mi-hauteur de la porte ceinture l'extension. Au dessus, 2 jeux de 3 fenêtres à plein cintre en brique et appui en brique sont disposées de part et d'autre de la porte. 1 niveau, 4 travées et : perron.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

granite ; brique ; pierre

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon découvert ; noue

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

Pornichet

Adresse :

Général-de-Gaulle

Rue :

Général-de-Gaulle

Latitude :

47,26592694 X

Longitude :

-2,34031417 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété d'une association diocésaine