Maison dite villa balnéaire Sigurd

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain

Date d’enquête :

1994

Historique

Commentaire historique :
Cette villa a été dessinée par Georges Lafont, architecte nantais et récent créateur des villas bauloises (1881) pour le ténor d'opéra Henri Sellier, ami du baryton Jean Lassalle (villa Farniente), qui venait de triompher à Paris en 1886 dans l'Opéra "Sigurd" d'Ernest Reyer (1884) malgré l'ambiance anti-germanique suite à la défaite de 1870.
Auteur Historique :

Lafont Georges (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan polygonal avec rez-de-chaussée, étage et combles, surélevé sur sous-sol semi-enterré. Cette villa dissymétrique médiévale est implantée au milieu d'une parcelle. La couverture est en ardoise et les murs sont en moellons de granit. Les linteaux cintrés, les encadrements de baies et les chaînages d'angle sont en brique. Au centre de la façade Ouest, un pignon couvert orné d'une ferme débordante en bois sculpté décorée de panneaux de bois découpé représentant des rinceaux, forme avant-corps. Au centre de ce pignon, une plaque émaillée porte l'inscription de la villa. Sous la toiture une frise en brique ceinture le bâti. Sous la plaque une porte-fenêtres gémellées ouvre sur un balcon en bois avec garde corps en bois sculpté. Sous ce balcon, une autre frise ceinture aussi le bâti. 2 pilastres en brique et granit terminés par une pierre taillée en diamant et reposant sur des corbelets en pierre encadrent le pignon de part et d'autre. Au rez-de-chaussée, une porte-fenêtre ouvre dans l'axe du pignon. Au Sud de ce pignon, le retour est percé d'une fenêtre surmontée d'un pignon couvert et orné d'une ferme débordante en bois sculpté et rempli de bois découpé. Un autre pilastre en brique et granit décor l'angle Sud-Ouest du bâti. Au rez-de-chaussée, une véranda en bois sculpté, tourné et découpé a été remplacée par une véranda vitrée en aluminium. Au Nord du pignon central, une tour d'escalier coiffée d'un toit en pyramide terminé par un épi de faîtage en zinc est percée de fenêtres gémellées sur 3 niveaux et au rez-de-chaussée une porte d'entrée se cale dans l'angle du retour. Sous de la toiture de la tour, une frise de brique est encadrée par 2 corniches en pierre taillée. Un autre pilastre en brique et pierre s'élève du plancher d'étage jusque sous la corniche sous toiture. Plus au Nord en arrière de cette tour, un retour est percé de 2 fenêtres l'une sur l'autre. Celle à l'étage est surmonté d'un petit pignon couvert. Sur la façade Ouest, un pignon couvert par une demi-croupe est percé d'une fenêtre dans les combles, une autre à l'étage et une autre au rez-de-chaussée. 2 bandeaux brique, l'un sous le linteau à l'étage, l'autre au niveau du plancher d'étage 4 travées, 3 niveaux et : balcon, véranda vitrée, perron.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

granite ; brique

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit en pavillon ; toit à longs pans ; pignon couvert ; noue

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

Pornichet

Adresse :

Général-de-Gaulle

Rue :

Général-de-Gaulle

Latitude :

47,26533861 X

Longitude :

-2,34007799 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété privée