Maison dite villa balnéaire Bon Accueil actuellement Hôtel de Ville

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain

Date d’enquête :

1994

Historique

Commentaire historique :
Cette villa anglo-normande a été dessinée en 1911 par l'architecte deauvillois A. Vassel (plaque au dessus de l'entrée) pour le compte de Vigner, entrepreneur de maçonnerie à Pornichet, qui réalisa les fondations du chemin de fer Saint-Nazaire - Le Croisic à la demande de la compagnie présidée par le comte Hennecart, fondateur de la station de La Baule. Il fit aussi fortune dans les travaux du port du Havre. L'entrepreneur et l'architecte y ont peut être travaillé ensemble car c'est la seule opération que Vassel fit sur la Côte d'Amour. L'avoué nantais Emile Bertoye, gendre de Vigner, fut élu (3ème) maire de Pornichet de 1919 à 1945 puis légua sa villa à sa mort. L'hôtel de ville y est installé depuis le début des années 50.
Auteur Historique :

Vassel A (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Plan polygonal avec rez-de-chaussée, 2 étages et combles, surélevé sur sous-sol semi-enterré. Cette villa anglo-normande dissymétrique est implantée au milieu d'une parcelle bordée au Sud par l'avenue Porson (n°15). La couverture est en tuile plate et les murs sont en moellons de granit. Le rez-de-chaussée est orné d'un appareillage de granit mixte dont 3 réglés et 2 hexagonaux. Les encadrements des baies du 1er étage sont en pierre taillées. Toutes les fenêtres sont cintrées avec linteau en moellons de granit surmontés de corniche moulurée et vitrées avec imposte fixe et petits bois. Les 5 épis de faîtage en terre cuite représentant une cigogne, un pigeon et ses petits, des vases... ont tous disparus. Tout le travail du bois extérieur est sculpté. Les lucarnes à pignon couvert sont ornées d'un demi-cercle en pan de bois. Un bandeau en pierre au rez-de-chaussée, une corniche à frise au 1er étage et une frise sous la toiture, toutes en pierre sculptée ceinturent le bâti. Au centre de la façade Est, un pignon couvert forme avant corps et est orné d'une ferme débordante en bois, à arc outrepassé arabe, soutenue par 2 potences en bois. Au Sud du pignon, un escalier de 6 marches en pierre taillée mène au porche loggia de la porte-fenêtre de l'entrée abritée sous un auvent couvert en tuile plate. Une colonne avec chapiteau en pierre taillée soutient le pignon au Sud du porche. Ce pignon est percé dans l'axe de cette entrée, d'une fenêtre par étage (1er et 2ème). Un fronton cintrée en pierre taillée surmonte la fenêtre du 2ème étage. Dans les combles, une fenêtre est axé au centre de l'arc outrepassé. Au Nord de ce pignon, 3 fenêtres à mi-niveau éclairent l'escalier intérieur. Le retour Sud est percé, au rez-de-chaussée, d'une large fenêtre avec 2 meneaux en pierre taillée et 2 châssis et une clé d'arc remonte jusqu'à une coquille Saint-Jacques en pierre sculptée, surmontée d'une corniche moulurée. A chaque étage, la façade est percée de 2 fenêtres de part et d'autre de celle du rez-de-chaussée et dans les combles, 2 lucarnes à pignon couvert (dont la plus au Sud par une demi-croupe) s'alignent ces fenêtres. Le retour Nord est percé d'une porte de service dans l'angle et d'une fenêtre à 2 meneaux au rez-de-chaussée, d'une fenêtre au dessus et d'une fenêtre au-dessus de la porte puis de 2 fenêtres au 2e étage. 2 lucarnes à pignon couvert (dont celle au Nord par une demi-croupe) s'alignent sur ces 2 axes. Sous la lucarne à demi-croupe, le coyau est interrompu et un fronton rectangulaire en pierre taillée surmonte la fenêtre. Sur la façade Sud, le pignon couvert par une demi-croupe, et orné d'une ferme débordante soutenue par 4 potences en bois sculpté, est percé au rez-de-chaussée par la même fenêtre que celle de la façade Est puis dans l'axe 2 fenêtres plus petites à meneaux aux 2 étages et une fenêtre dans les combles. Un chaînage à plein cintre encadre verticalement ces 3 fenêtres. A l'Ouest, une véranda vitrée à structure de pan de bois, abritée par un auvent couvert de tuile plate, est calée dans le retour, et une terrasse balcon avec garde corps en bois sculpté sert de toiture. Cette toiture accessible par des portes-fenêtres à l'étage a été recouverte par une structure à pan de bois (bureau du maire). Au rez-de-chaussée, un escalier de 6 marches et une rampe handicapé mène à la porte d'entrée de la véranda vitrée. Au centre de la façade Ouest, un pignon couvert par une croupe percée d'une lucarne forme avant corps et est percé de 2 fenêtres par niveaux. Le retour Nord est percé dans l'angle de 2 fenêtres puis 3 puis 2 pour terminer par une lucarne à pignon couvert interrompant le coyau. Au Nord, une lucarne à pignon couvert par une demi croupe est axée sur une fenêtre au 2e puis une fenêtre à meneaux au 1er et au rez-de-chaussée. La façade Nord est ornée d'une cheminée partant de la corniche de l'étage, avec fronton plein cintre au centre, et s'élevant au dessus des combles. Au rez-de-chaussée, 2 fenêtres sont disposées de par et d'autre sous la cheminée. 6 travées, 5 niveaux et : porche, auvent, balcon terrasse.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

granite

Matériau(x) de couverture :

tuile plate

Type de couverture :

toit à longs pans ; pignon couvert ; noue ; demi-croupe

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

Pornichet

Adresse :

Général-de-Gaulle

Rue :

Général-de-Gaulle

Latitude :

47,26352262 X

Longitude :

-2,34036265 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété privée