Maison dite villa balnéaire Marcel

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Charles Alain

Date d’enquête :

1994

Historique

Commentaire historique :
Cette villa classique a été dessinée par l'architecte pouliguennais Emmanuel Jarlegan en 1914 suivant les indications portées sur le quai. Il s'agit là aussi, d'une maison urbaine et non d'une villa balnéaire.
Auteur Historique :

Jarlegan Emmanuel (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Cette villa dissymétrique de style castel au plan régulier comporte un rez-de-chaussée, un étage et un comble. Elle est implantée en mitoyenneté au nord et en limite de propriété sur le quai Jules-Sandeau. La toiture est en ardoise et les murs sont en pierre sur le quai puis recouverts d'enduit sur la rue du Général-Leclerc. Les encadrements de baies et les chaînages sont en pierre taillée . Les gardes-corps de chaque baie sont en fonte et représentent des motifs floraux néoclassiques. Les épis de faîtage et les faîtières fleuronnées sont en zinc. Une corniche moulurée ceinture le bâti entre chaque niveau. Façade sud-est : au sud du bâti, l'angle de l'avenue et du quai est abattu et percé au rez-de-chaussée par la porte d'entrée puis à l'étage par une porte-fenêtre à imposte plein cintre ouvrant sur un balcon au garde-corps bombé et reposant sur 2 consoles en pierre taillée et sculptée, puis dans les combles, par une fenêtre plein cintre dans une tourelle coiffée d'un toit en pavillon. La clé du cintre à l'étage est formé par un blason gravé du nom de la villa (Marcel). De part et d'autre et jusqu'à l'entablement, supporté par 2 consoles à gouttes, des festons et rinceaux sont sculptés. Façade est (quai) : le rez-de-chaussée a été transformé en vitrine de commerce (!). A l'étage, une large porte-fenêtre à cintre surbaissé et à 4 vantaux ouvre sur un balcon au garde-corps bombé aussi. Au-dessus du mur en appareillage à joints creux, une moulure surligne le linteau et à la clé de ce dernier, une corne d'abondance, des fleurs et des rinceaux sont sculptés sur la pierre. Au-dessus de la corniche des combles, une lucarne à fronton cintré et cerné d'une corniche à perles porte en son centre des feuillages et la date de construction 1914 respectivement sculptés et gravée. La fenêtre de cette lucarne ouvre sur un balcon bombé dont le garde-corps a été relevé par mesure de sécurité. Entre la corniche des combles et la gouttière, le mur est rempli de moellons de granit. Espaces de transition = balcon.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

pierre

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; toit en pavillon

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

Pouliguen (Le)

Adresse :

Général-Leclerc

Rue :

Général-Leclerc

Latitude :

47,27628284 X

Longitude :

-2,42773550 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété privée