Établissement de bains Deslandes-Orière puis établissement héliomarin des Frères de Saint-Jean-de-Dieu actuellement Résidence Méteor

Loire-Atlantique

Références

Auteur :

Delpire Laurent ; Grimaud Romain (mise en forme)

Date d’enquête :

1997

Historique

Commentaire historique :
Dès 1844, la plage de Saint-Goustan abritée par la jetée du Tréhic est le lieu privilégié du développement touristique et balnéaire du Croisic. M. Deslandes-Orière, entrepreneur à Amboise et constructeur de la jetée a été séduit par le site et a rapidement compris tout l'intérêt qu'un établissement de bains-casino pouvait représenter pour la cité portuaire alors en pleine mutation. Le casino Deslandes se développe tout au long du XIXe siècle (les constructions originelles en bois sont remplacées en dur à partir de 1854, écurie-buanderie-remise en 1860, nouveaux en 1878) devenant ainsi l'un des tout premiers et des principaux établissements du littoral atlantique. Son déclin s'amorce avec l'arrivée du chemin de fer en 1879 et le développement de Pornichet et de La Baule qui ne cessera plus. Les héritiers de M. Deslandes cherchent donc en cette fin du XIXe siècle une reconversion du site. Ils vendent la propriété à l'Ordre hospitalier des frères de Saint-Jean-de-Dieu alors en quête d'un lieu propice à l'implantation d'un sanatorium destiné au traitement de garçons atteints de lymphatisme et d'anémie. L'ancien casino Deslandes s'avère approprié avec ses vastes locaux et sa plage attenante largement protégée. La transaction s'effectue donc sans difficulté et dès l'été 1893, une centaine d'enfants arrivent dans ce qui était quelques mois auparavant un lieu de villégiature et de détente, non sans réticence des autorités et notables locaux. Une chapelle est temporairement installée dans l'ancienne salle des fêtes. Mais l'ancien hôtel se révèle rapidement inadapté et trop petit pour sa nouvelle fonction et dès 1901 les frères engagent la reconstruction complète des bâtiments qui s'effectuera progressivement vers l'ouest jusqu'en 1913 (aile est et partie centrale en 1903, aile ouest par l'architecte Liburge en 1913). Ces travaux permettent d'accueillir environ 200 garçons de 6 à 18 ans. Bien que d'abord couvert en terrasse, le nouvel établissement est rapidement doté d'un clocher avec pendule. Par sa taille, il devient le plus imposant bâtiment du Croisic. Le climat local humide étant peu propice aux toitures-terrasses, dès l'Entre-deux-guerres, l'édifice est doté de hautes toitures sommées d'un élégant clocheton qui accueillera plus tard une horloge. Pendant la guerre, les locaux sont réquisitionnés et occupés par 1200 prisonniers espagnols et asiatiques chargés de la construction du mur de l'Atlantique. La réouverture de l'établissement n'interviendra qu'en 1946 avec une nouvelle fonction, celle de centre héliomarin. De nouveaux bâtiments voient le jour comme le lazaret Saint-Raphaël réalisé en 1950, en bordure de plage ou encore un bâtiment de services en 1955 (tous deux réalisées par l'architecte Gustave Maréchal). En 1967, les frères décident de reconstruire l'aile est qui subsistait de l'ancien casino pour y placer une nouvelle chapelle, œuvre de l'architecte Ganuchaud, récemment démolie. Enfin en 1980 un plateau kinésithérapie balnéothérapie est édifié à l'Ouest de la propriété. Malgré de notables améliorations, le bâtiment principal devient bientôt inadapté. Les frères s'orientent vers la construction d'un nouveau centre, de l'autre côté de la route, dans l'ancien potager de la congrégation, équipement moderne et remarquable aux allures de petit village. La première pierre est posée en 1994. Vendu en 1999, l'ancien sanatorium a été restructuré pour devenir une résidence de tourisme renouant avec la destination initiale du site.
Auteur Historique :

Liberge (architecte) ; Ganuchard (architecte) ; Maréchal Gustave (architecte) ; Ménard René (architecte) ; Gaubin (architecte) ; Rivière R. (architecte)

Description Architecturale

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans brisés ; croupe ; noue

Partie de plan :

plan régulier en H

Vaisseaux et étages :

2 étages carrés

Localisation

Département :

44

Aire d'étude :

Villégiature balnéaire en Loire-Atlantique

Commune :

Croisic (Le)

Adresse :

Saint-Goustan

Rue :

Saint-Goustan

Latitude :

47,30084609 X

Longitude :

-2,52255101 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée