Front bâti (5 hôtels, dont hôtel Métivier)

Angers extra-muros

Références

Auteur :

Letellier-d'Espinose Dominique ; Biguet Olivier

Date d’enquête :

1999

Commanditaire :

Région Pays de la Loire/Service du Patrimoine / Ville d'Angers - Service Patrimoine Historique, Inventaire.

Historique

Commentaire historique :
Hôtels sur rue, construits dans les années 1850. Les n° 2-4 forment un lotissement à deux unités d'habitation construit en 1854 pour Thomas Métivier, procureur général de la Cour d'appel, qui en sera ultérieurement le premier président. Le magistrat se réservait la partie la plus importante, à l'angle de la rue de Bel-Air et de la rue de Létanduère. Une troisième unité, au n° 6 de la rue, est indiquée dans les matrices cadastrales de 1882 comme une partie de servitudes, bien qu'elle présente également l'aspect d'un hôtel particulier (peut-être construit peu après, dans ces années 1880 ?). Selon les annuaires départementaux, ce troisième logis est déjà détaché de la propriété en 1890, relevant d'une dame veuve Gaultier. Ce lotissement Métivier est l'un des premiers bâtis sur cette voie percée dans le contexte d'un nouveau quartier lié à l'arrivée du chemin de fer à Angers. La famille Métivier conservera la partie principale (n° 2) jusqu'en 1930. Dès cette époque, des bureaux occupent l'hôtel n° 4 (Compagnie des Chemins de fer de l'Anjou), puis l'hôtel n° 2 (même compagnie, qui laisse la place précédente à la Direction de l'Enregistrement, Domaines et Timbres). Ces changements d'usage modifient fortement les intérieurs. Après 1945, les terrains des n° 2-4, originellement très profonds, sont réduits de plus de la moitié au profit d'un immeuble de bureaux : une photographie de l'Entre-deux-guerres montrait encore un mur de clôture et de grands arbres sur la rue de Létanduère jusqu'à la rue Jean-Bodin. Dans le même temps, la partie principale, à l'angle des deux rues, a fait l'objet d'un ravalement qui a rendu la modénature assez rêche ; toutes les lucarnes sont cimentées, et le mur de clôture sur la rue latérale a disparu (seul reste le pilier droit d'un portail cocher).
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 19e siècle;19e siècle

Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Description de l'hôtel Métivier : hôtel à deux unités (n° 2 et 4, rue de Bel-Air), ainsi qu'une troisième unité distincte, petit hôtel particulier au n° 6, d'une hauteur légèrement moindre. Le gros-oeuvre est en moellon de schiste, avec parement de tuffeau pour les élévations sur rue. Les trois parties sont à deux étages carrés sur un rez-de-chaussée surélevé, et étage en surcroît. Les accès se font pour les trois unités par un portail cocher menant à un passage couvert vers les cours et jardins postérieurs ; les vestibules et escaliers se trouvent à mi-parcours des passages. Les élévations sont à travées répétitives pour les n° 2-4, à composition ordonnancée pour le n° 6 (axe formé par un balcon central et une unique lucarne médiane). Les couvertures sont à longs pans et pignons couverts ; une croupe termine l'ensemble sur la rue latérale (rue de Létanduère). Une modénature néo-gothique caractérise les élévations sur rues, portails, fenêtres avec garde-corps en pierre ajourés et lucarnes, pilastres-dosserets encadrant les fenêtres et rythmant les pleins entre les travées, passages couverts à voûtes d'ogives complexes.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

tuffeau ; moyen appareil ; schiste ; moellon ; enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; croupe ; pignon couvert

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 2 étages carrés ; étage en surcroît

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, suspendu

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

49

Aire d'étude :

Angers extra-muros

Commune :

Angers

Lieu :

Lafayette-Eblé (quartier)

Adresse :

Bel-Air

Rue :

Bel-Air

Latitude :

47,46407076 X

Longitude :

-0,55488529 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

élévation ; passage d'entrée

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

A.C. Angers. Matrices cadastrales 1840, vol. 8, folio 4374 ; registre des Augmentations-Diminutions, année 1857 ; matrices cadastrales 1882, registre Angers-Ouest, vol. 2, case 1506

Documents figurés :

Vue d'ensemble de l'hôtel Métivier, à l'angle de la rue de Bel-Air et de la rue de Létenduère, photogr., par Evers (A.C. Angers : 5 Fi 706)

Bibliographie :

Annuaires de Maine-et-Loire, années 1855 à 1970