Ensemble funéraire Dumaine

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2007

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Cet ensemble funéraire a été édifié à partir de 1871 par Pierre-Hyacinthe Dumaine lui-même, puis par la Ville de Luçon, suite au décès de Dumaine le 25 février 1872 et aux conditions du legs qu'il fit en faveur de celle-ci, par son testament en date du 22 août 1871. Si l'auteur intellectuel du projet est le commanditaire, les plans ont été dressés par l'architecte Auguste Loué le 18 août 1871 (du moins pour la chapelle), déposés chez le notaire le 22 août suivant, contresignés par l'entrepreneur luçonnais Henri Hibert fils et par Dumaine. Le 22 août, un traité est également passé entre Dumaine et Henri Hibert pour la construction de la chapelle. Quant au testament de Dumaine, très précis en ce qui concerne l'ensemble funéraire, il comprenait le don du terrain et donnait tous les détails au sujet des constructions, condition sine qua non de la validité du legs. Voyant sa fin proche, Pierre-Hyacinthe prit infiniment de précautions pour que son projet ne fût pas dénaturé, à la fois dans l'acte notarié, dans son testament et dans une lettre qu'il écrivit à l'évêque de Luçon un mois avant sa mort, où il le prie de veiller à l'achèvement des travaux par l'intermédiaire du chanoine Barillaud, féru d'architecture. L'ensemble se compose d'une chapelle funéraire, de trois tombeaux de membres de la famille Dumaine - celui de Pierre-Hyacinthe (décédé en 1872) à gauche, celui de sa mère, née Baranger, au centre (décédée en 1837, non en 1842 comme il est inscrit sur le tombeau), celui de son père Jean (décédé en 1825) à droite - et d'un logement pour le gardien. Parallèlement à la construction de la chapelle par Loué et Hibert, deux projets - l'un pour le portail et la grille, l'autre pour la maison du gardien - sont dressés par l'architecte Léon Ballereau, en 1872. La maison du gardien (et sans doute le portail) sera édifiée à partir de 1874 sur les plans de l'architecte Arsène Charier, par le même entrepreneur que la chapelle, le Luçonnais Henri Hibert. Précisons que le buste du donateur, posé sur la pierre d'autel de la chapelle, est un moulage en simili-pierre fait d'après un original en bronze de Jules César Robuchon daté de 1895, autrefois dans le jardin de l'hôtel de ville et fondu en 1942, après qu'une empreinte en plâtre et ce moulage en simili-pierre en fussent exécutés.
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 19e siècle;19e siècle

Auteur Historique :

Loué, Auguste (architecte) ; Ballereau, Léon (architecte) ; Charier, Arsène (architecte) ; Hibert, Henri (entrepreneur)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

Les constructions sont en granite, pour l'essentiel, et en calcaire. La chapelle est voûtée d'une coupole et couverte par son extrados. Le logement du gardien a des façades à bossages et est couvert d'un toit à longs pans en tuiles.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

granite ; calcaire ; pierre de taille ; bossage

Matériau(x) de couverture :

pierre en couverture ; tuile creuse

Type de couverture :

extrados de voûte ; toit à longs pans

Vaisseaux et étages :

en rez-de-chaussée

Type et nature du couvrement :

coupole

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Adresse :

Moulin-Garnier

Rue :

Moulin-Garnier

Latitude :

46,46035714 X

Longitude :

-1,17067127 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété de la commune

Documentation

Documents d'archives :

AD Vendée. 3 E 49/252 (étude Deshayes) : Acte, daté du 5 octobre 1871, de dépôt du plan dressé par Mr Loué, architecte, le 18 août 1871 ; la minute est signée par Loué, par l'entrepreneur Hibert fils et par Dumaine.;AD Vendée. 1 O 398 : Documents concernant le legs Dumaine à la Ville de Luçon (1871-1875), notamment la copie du testament de Pierre-Hyacinthe Dumaine, le procès-verbal d'estimation des immeubles légués, la lettre du sous-préfet au préfet le 28 juillet 1875, relatant en détail le projet d'ensemble funéraire et son exécution.;AD Vendée. E dépôt 128. 2 L 31 : Documents concernant la succession Dumaine, vers 1872. Ce dossier est nettement moins intéressant que celui conservé sous la cote 1 O 398 des AD Vendée.;Ville de Luçon, archives du Service des Espaces verts. Boîte 4 : - Traité passé entre Dumaine et l'entrepreneur Henri Hibert pour la chapelle, le 22 août 1871 - Pièce concernant le non-paiement de la pierre d'autel fournie pour la chapelle par l'évêché. - Inventaire du mobilier de la maison Dumaine, le 16 avril 1872, incluant la copie d'une lettre envoyée par Dumaine à l'évêque de Luçon, le 28 janvier 1872 ; dans cette lettre, Dumaine demande à l'évêque de veiller à l'achèvement des travaux par l'intermédiaire du chanoine Barillaud.;AD Vendée. 3 P 1413 : Matrices du cadastre de 1845, en particulier le Registre présentant les augmentations et diminutions survenues dans la contenance et les revenus portés sur les matrices cadastrales. A l'année 1873, les parcelles G 653, 655-657 et 695, appartenant à Hyacinthe Dumaine, deviennent la propriété de la Ville de Luçon et sont affectées à la construction d'une chapelle funéraire.;AD Vendée. E dépôt 128. 2 M 4 : Dossier sur la clôture et la maison du gardien (1872-1878), avec plans : - Devis pour la grille d'entrée par Léon Ballereau, le 31 juillet 1872. - Devis pour la maison du gardien par Léon Ballereau, le 1er août 1872. - Projet pour la maison du gardien par Arsène Charier, le 3 juillet 1874 (devis, mémoire, analyse des prix, cahier des charges) ; réception des travaux exécutés par l'entrepreneur Henri Hibert, le 10 octobre 1877 ; décompte des travaux le 20 janvier 1878.