École primaire supérieure de jeunes filles, actuellement collège Emile-Beaussire

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2008

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
La création d'une école primaire supérieure de jeunes filles fut envisagée dès 1906, puis à nouveau en 1912, comme le montrent les délibérations du Conseil municipal, mais le projet fut ajourné. L'école - actuellement collège Emile-Beaussire - a été construite en 1937-1938, sur les plans des architectes nantais Maurice Ferré et René Ménard. Les premiers plans datent de 1932, mais le projet définitif est de 1937. Les sept lots sont attribués en mars 1937, un seul par adjudication, les six autres par marchés de gré à gré ; la maçonnerie est exécutée par l'entrepreneur Pierre Coudert. La réception définitive des travaux a lieu le 5 décembre 1939, un an après l'ouverture de l'école, à la rentrée 1938.
Datation des campagnes principales de construction :

1ère moitié 20e siècle;20e siècle

Auteur Historique :

Ferré, Maurice (architecte) ; Ménard, René (architecte)

Description Architecturale

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile plate

Type de couverture :

toit à longs pans ; croupe ; demi-croupe

Vaisseaux et étages :

1 étage carré

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Adresse :

Emile-Beaussire

Rue :

Emile-Beaussire

Latitude :

46,45938181 X

Longitude :

-1,16741899 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété publique

Documentation

Documents d'archives :

AD Vendée. E dépôt 128. 4 M 14 : Documents concernant la construction de l'école : - Plans par René Ménard et Maurice Ferré, architectes à Nantes, en 1932 (reproduits dans le dossier) ; dessin de la façade, en 1937 (non reproduit dans le dossier). - Cahier des charges, bordereau des prix etc. par les architectes René Ménard et Maurice Ferré, le 15 février 1937. - Procès-verbal d'adjudication des travaux en sept lots, le 12 mars 1937 ; un seul lot est attribué. - Marchés de gré à gré pour les six autres lots, le 19 mars 1937. - Procès-verbal de réception définitive des travaux, le 5 décembre 1939.