Maison de l'architecte Loué

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2008

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Cette maison - du moins sa partie principale - a été édifiée en 1877 par l'architecte Auguste-Victor Loué (1836-1890) pour lui-même et Alphonsine Richard, qu'il épousa le 21 août 1877. Loué occupa le poste d'inspecteur des édifices diocésains en résidence à Luçon de 1864 à 1890, date de son décès. Un acte notarié atteste l'acquisition du terrain par Loué à la famille Phelipon en 1876 ; quant à la date 1877 correspondant à l'achèvement des travaux, elle est confirmée par les matrices du cadastre de 1845. En outre, sur un plan de la maison voisine dressé en 1875, l'emplacement de la demeure est désigné comme étant le terrain Phelipon, alors que sur un plan de la rue Neuve-des-Capucins en 1877, c'est la maison du Sr Loué, architecte, qui est notée. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les dates 1864 et 1872 portées sur les palmes et les lauriers d'une fenêtre sur rue, ne font pas allusion à la construction, mais à des médailles obtenues au Salon par l'architecte. Quant au R accompagnant une rose et un compas sur la lucarne de cette même façade, c'est l'initiale de Richard (nom de jeune-fille de Mme Loué), l'ensemble du motif ne constituant pas une allusion rosi-crucienne comme nous l'avions d'abord pensé. Une extension - la partie nord avec la tour - fut pratiquée pour le fils de l'architecte, le publicitaire Auguste Loué, vers 1900 ; on peut même supposer que ce dernier est l'auteur du projet. Par ailleurs, Auguste Loué acquit le jardin situé de l'autre côté de la rue en 1901. Le monogramme AL est visible sur le portail et la construction de la remise est attestée en 1907 par les matrices cadastrales ; en revanche, le logement de domestique figure déjà sur le plan de 1877. Enfin, le jardin contigu à la maison fut agrandi du côté nord en 1934, par l'acquisition d'un terrain.
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 19e siècle;19e siècle;1ère moitié 20e siècle;20e siècle

Auteur Historique :

Loué, Auguste-Victor (architecte)

Description Architecturale

Commentaire descriptif :

La maison se compose de deux parties : d'une part, la maison proprement dite, en L, couverte de toits à longs pans en ardoise, à pignons découverts ; d'autre part, l'extension au nord de la maison, flanquée d'une tour octogonale et couverte en terrasse. L'ensemble est desservi par trois escaliers en bois : un escalier tournant à jour et un escalier de service tournant sans jour dans la maison ; un escalier en vis dans la tour. La demeure possède deux jardins. L'un se trouve derrière la maison ; l'autre, avec des bâtiments de commun, se trouve en face, de l'autre côté de la rue.

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; enduit partiel

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; noue ; pignon découvert ; terrasse

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; rez-de-chaussée surélevé ; 1 étage carré ; étage de comble

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente ; escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en charpente ; escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en charpente

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Adresse :

Neuve-des-Capucins

Rue :

Neuve-des-Capucins

Latitude :

46,45789396 X

Longitude :

-1,16926981 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

Archives privées : Acte de vente du terrain par Phelipon à Loué, le 22 février 1876 (étude Deshayes, Luçon).;AD Vendée. 3 P 1413 : Matrices du cadastre de 1845, en particulier le Registre présentant les augmentations et diminutions survenues dans la contenance et les revenus portés sur les matrices cadastrales : - L'année 1880 pour la parcelle G 1009, est notée une nouvelle construction de maison, achevée en 1877 pour Auguste Loué, l'impôt foncier étant de 170 francs.;Archives privées : Acte de vente du terrain situé de l'autre côté de la rue, par Melle Renaud à Auguste Loué, le 23 février 1901.;AD Vendée. 3 P 1417 : Matrices des propriétés bâties (1882-1911) du cadastre de 1845, case 615 pour Loué Auguste : - Pour la parcelle G 835, impôt sur la remise en 1910, pour nouvelle construction (ce qui donne 1907 pour la date des travaux).;Archives privées : Acte de vente du jardin au nord de la parcelle par Girardeau à la famille Loué, le 24 juin 1934.