Maison Bordelais

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2008

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Cette maison a été construite en deux étapes par deux membres de la famille Bordelais. La maison proprement dite a été édifiée en 1863 par Emile I Bordelais, agent voyer cantonal, pour lui-même et la dame Palardy, son épouse, sur un terrain appartenant à cette dernière. Un plan de la rue Neuve-des-Capucins en 1877 désigne la maison comme étant celle du Sr Bordelais, agent voyer. La partie nord de la maison - dite écurie sur le plan de 1877 - a été transformée et pourvue d'une tour d'escalier couverte en terrasse vers 1900, par leur fils Emile II Bordelais, architecte municipal, pour lui-même et la dame Hilairet son épouse. La première campagne est attestée par les matrices du cadastre de 1845, qui donnent 1863 comme date d'achèvement des travaux ; le millésime 1860 porté au bas de la façade, sur une ouïe de cave, correspond sans doute au début de l'entreprise. Quant à la seconde campagne, elle est attestée par la tradition familiale, transmise par les actuels propriétaires. Par ailleurs, la cheminée de la salle-à-manger (étudiée dans la base Palissy) porte le monogramme HB d'Hilairet-Bordelais ; son tableau porte la signature d'Emile II et la date 1903. Le jardin de la maison possédait une orangerie et une serre ; elles sont aujourd'hui ruinées, mais on les voit sur des photographies du début du XXe siècle. Cette orangerie et cette serre datent des dernières années du XIXe siècle ; l'impôt foncier pour constructions nouvelles est évalué en 1899 pour la serre, 1901 pour l'orangerie - ce qui donne les dates de 1896 et 1898 (trois ans avant l'imposition) pour leur construction.
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 19e siècle;19e siècle;1ère moitié 20e siècle;20e siècle

Auteur Historique :

Bordelais, Emile (agent voyer) ; Bordelais Emile (architecte)

Description Architecturale

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; enduit

Matériau(x) de couverture :

ardoise

Type de couverture :

toit à longs pans ; croupe ; terrasse

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente ; escalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Adresse :

Neuve-des-Capucins

Rue :

Neuve-des-Capucins

Latitude :

46,45766964 X

Longitude :

-1,16855124 Y

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre :

à signaler

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

AD Vendée. 3 P 1413 : Matrices du cadastre de 1845, en particulier le Registre présentant les augmentations et diminutions survenues dans la contenance et les revenus portés sur les matrices cadastrales : - L'année 1866, pour la parcelle G 1009, est notée une nouvelle construction de maison, achevée en 1863, pour Palardy (l'épouse d'Emile I Bordelais) ; l'impôt foncier est de 130 francs.;AD Vendée. 3 P 1416 : Matrices des propriétés bâties (1882-1911) du cadastre de 1845, case 144 pour Emile Bordelais : - Pour la parcelle G 1009, impôt sur la serre en 1899 pour nouvelle construction. - Pour la parcelle G 1009, impôt sur l'orangerie en 1901 pour nouvelle construction.