Maison dite de la soeur des capucins

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2008

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Cette maison fut construite en 1744 par les pères capucins pour une religieuse de leur ordre et fut fortement remaniée en 1845 pour Germain Martineau. La maison de 1744 est abondamment documentée, d'une part par l'histoire de leur couvent écrite par les capucins, d'autre part par deux devis et un marché, signés en 1743 et 1744 par le représentant des religieux et l'entrepreneur luçonnais Jean Clodot ; un plan est confié à Clodot, qui doit avoir achevé les travaux le 1er juillet 1744. Le terrain sur lequel fut édifiée la demeure, faisant face à l'entrée de leur couvent, fut acquis par les capucins en 1653. Il était planté d'ormeaux et il s'y trouvait une maison, que les religieux abattirent ; ce petit bois figure sur le plan de Luçon dressé en 1704. A la Révolution, la maison est mise en vente comme bien national provenant du clergé ; elle est acquise le 3 septembre 1791 par Jean Chesseboeuf, avoué à Fontenay-le-Comte, qui avait acquis le couvent des capucins deux mois plus tôt. Cette maison fut fortement remaniée en 1845, pour Germain Martineau : les façades furent reprises, l'escalier en pierre remplacé par un escalier en bois, les cheminées remplacées par d'autres en marbre. Le bâtiment à l'est du jardin, comprenant une orangerie, date sans doute de cette campagne ; il n'est pas figuré sur le plan cadastral de 1816, mais il l'est sur celui de 1845, date des travaux. Quant au petit pavillon de jardin semi-circulaire - non représenté en 1845 - il daterait plutôt de la seconde moitié du XIXe siècle.
Datation des campagnes principales de construction :

1ère moitié 18e siècle;18e siècle;1ère moitié 19e siècle;19e siècle

Auteur Historique :

Clodot, Jean (entrepreneur)

Description Architecturale

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; enduit partiel

Matériau(x) de couverture :

tuile creuse

Type de couverture :

toit à longs pans

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Adresse :

Vieille-Cure

Rue :

Vieille-Cure

Latitude :

46,45596619 X

Longitude :

-1,16837295 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

AD Dordogne. Manuscrit n° 6 : Histoire du couvent des Capucins de Luçon, écrite à partir de 1673 par le père Constance de Saint-Brieux, avec compléments jusqu'à la Révolution. - Fol. 4-5 pour l'achat de l'emplacement le 3 février 1653. - Fol. 21 pour la mention de la construction de la maison de la sœur pendant le gardiennat du révérend père Eusèbe de Rennes, de 1741 à 1744.;Médiathèque de Nantes. Fonds Dugast-Matifeux : Documents antérieurs à la Révolution, liasse 166 : - Devis de construction pour le bâtiment des RR Pères Capucins, sur l'emplacement du Petit bois, le 22 octobre 1743. Le devis s'élève à 2550 livres ; il est signé par Jean Clodot, entrepreneur à Luçon et le chanoine Pierre de Hillerin, représentant les religieux. - Addition au devis de construction du bâtiment des RR Pères Capucins, le 27 novembre 1743. Mêmes signatures. - Marché pour les augmentations à faire au bâtiment des RR Pères Capucins, le 6 mai 1744 ; le montant s'élève à 347 livres. Mêmes signatures.;AD Vendée. 1 Q 583, n° 47 : Acte d'adjudication de la maison, vendue comme bien national le 3 septembre 1791 à Jean Chesseboeuf, avoué à Fontenay-le-Comte.;AD Vendée. E dépôt 128. 1 G 5 : Registre des augmentations et diminutions de l'impôt foncier, établi à partir du cadastre de 1816, pour les années 1827-1845 : pour la parcelle N 97, à l'année 1845, on note des travaux de destruction et de reconstruction pour Germain Martineau.