Maison

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2009

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Cette maison porte la date 1789 au-dessus de l'entrée - date vraisemblable de sa construction (ou plutôt de sa reconstruction) en réutilisant le sous-sol de la demeure précédente. Au moment des travaux, elle appartenait à Madame de Clairvaux, comme plusieurs maisons de la rue. Lors du percement de la rue Jean-Jaurès en 1880, des ouvertures ont été pratiquées sur la façade donnant désormais sur cette rue, en harmonie avec celles de la façade principale. A la fin du XIXe siècle et au début du XXe, la maison était celle de l'architecte luçonnais Léon II Ballereau, qui l'a remise en état et aménagée intérieurement (nouvel escalier etc). Notamment, il a installé son atelier dans l'aile est et en a orné l'entrée de colonnes corinthiennes et d'un fronton, provenant sans doute d'un édifice détruit ; l'inscription gravée sur l'entablement - NON PLUS VERO NON MINUS, c'est-à-dire : pas plus mais pas moins - est peut-être la devise de l'architecte. En 1914, Ballereau a envisagé la réfection des façades sur rue dans un style plus riche, mais son projet n'a pas été réalisé. Enfin, l'aile ouest des communs a récemment été aménagée en pièces d'habitation.
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 18e siècle;18e siècle;2e moitié 19e siècle;19e siècle;1ère moitié 20e siècle;20e siècle

Auteur Historique :

Ballereau, Léon II (architecte)

Description Architecturale

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile creuse

Type de couverture :

toit à longs pans

Vaisseaux et étages :

sous-sol ; 1 étage carré

Emplacement, forme et structure de l’escalier :

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

État de conservation :

restauré

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Adresse :

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Rue :

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Latitude :

46,45507883 X

Longitude :

-1,16074757 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

AD Vendée. 1 E 1026 : Papier censaire et rentier de la seigneurie de la Grande Roulière, d'après un dénombrement de 1641, actualisé jusque vers 1780. L'article 119 correspond à la demeure, ayant appartenu à André Nicou et appartenant actuellement à Dabillon de Portneuf, époux d'Esther Nicou.;AD Vendée. 1 G 24 : Cens et rentes dues à l'évêché sur quelques maisons situées à l'intérieur de la ville de Luçon (vers 1780) : l'article 119 correspond à la demeure, appartenant à Madame de Clairvaux, auparavant à Monsieur de Portneuf et auparavant à Esther Nicou.

Bibliographie :

HALGAND, Marie-Paule. Des architectes en Vendée au XIXe siècle. 303. Arts, Recherches et Créations, 1997, n° 54