Maison

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2009

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Cette maison a été reconstruite peu après 1780. Le chanoine hebdomadier Jean Chechaud l'avait acquise en mauvais état en 1780 et l'a revendue en 1781, après y avoir fait des réparations et améliorations. Toutefois, le commanditaire de la reconstruction est le chanoine Georges Gilles Monlien de la Borère, doyen du chapitre et vicaire général, à qui Chechaud l'a cédée en 1781. En effet, en 1784, la maison est dite nouvellement bâtie lors de sa vente aux enchères, suite au décès du vicaire général. La description, très précise, montre une demeure bien distribuée et décorée avec soin. La vente comprend en outre une remise et une écurie, elles aussi dites nouvellement bâties, situées de l'autre côté de la rue Emile-Zola. Sous l'Ancien Régime, la maison ressortissait en partie du fief de l'évêque, en partie du fief de la Coudraye. La maison n'a pu être visitée.
Datation des campagnes principales de construction :

2e moitié 18e siècle;18e siècle

Auteur Historique :

auteur inconnu

Description Architecturale

Matériau(x) de gros œuvre et mise en œuvre :

calcaire ; moellon ; enduit

Matériau(x) de couverture :

tuile creuse

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Adresse :

Gentilshommes

Rue :

Gentilshommes

Latitude :

46,45555667 X

Longitude :

-1,16457891 Y

Intérêt et protection

Situation juridique :

propriété privée

Documentation

Documents d'archives :

AD Vendée. 3 E 48/9 (étude Charrier) : Acte de vente de la maison par Henry Fréderic Victor Maréchal, chevalier du Poiroux, à Jean Chechaud, chanoine hebdomadier, le 5 mars 1780. L'origine de propriété est notée : la maison avait été achetée par Maréchal à Gérôme Valentin Robert de Marée, chevalier des Loups, le 24 décembre 1760 (acte passé à l'étude Rodier, Luçon - acte non conservé).;AD Vendée. 3 E 49/97 (étude Pillenière) : Acte de vente de la maison par Jean Chechaud, chanoine hebdomadier, au chanoine Georges Gilles Monlien de la Borère, doyen du chapitre et vicaire général, le 25 avril 1781. Après avoir mentionné la vente du 5 mars 1780, il est noté que la maison était alors en mauvais état et que Chechaud a fait des réparations et améliorations. Chechaud vend la maison parce qu'il a été nommé curé d'un village relativement éloigné de Luçon.;AD Vendée. 3 E 49/54 (étude Jouanneau) : Vente aux enchères de la maison, suite au décès du vicaire général Gilles Monlien de la Borère, le 21 février 1784 ; elle est adjugée 10675 livres à Joseph Rouzeau de Boissorin, curé de Sainte-Gemme. La maison est dite nouvellement bâtie, mais certains aménagements intérieurs (notamment la salle) ne sont pas terminés. En outre, la vente comprend une remise et une écurie situées de l'autre côté de la rue Emile-Zola. Suivent l'inventaire et la vente du mobilier de Monlien de la Borère.

Bibliographie :

MOREAU, Grégoire. Propriété immobilière à Luçon (1770-1830). Mémoire de maîtrise d'Histoire : I.C.E.S., La Roche-sur-Yon : 2000