l'Inventaire

Créé en 1964 par André Malraux, l’Inventaire général du patrimoine culturel recense, étudie et fait connaître le patrimoine de France. Depuis 2004, cette mission relève de la compétence des Régions.

Patrimoine urbain et rural, civil et religieux, industriel, architectural ou mobilier, l’Inventaire étudie tous les éléments d’un paysage et les objets d’un territoire. Ce recensement exhaustif, complété d’un travail de recherche, permet d’établir une documentation homogène et pérenne accompagnée d’analyses et de synthèses sur le patrimoine régional à partir d’une approche géographique ou thématique.

Recenser, étudier, faire connaître


Cette démarche scientifique est encadrée de normes méthodologiques nationales. Elle est nourrie par les sources manuscrites et iconographiques, l’arpentage systématique et la couverture photographique du territoire, accompagnée de relevés. Ce travail ordonné et minutieux permet d’établir des dossiers argumentés qui servent à révéler, à valoriser et à promouvoir le patrimoine auprès des collectivités et des usagers. Ces connaissances constituent également pour les élus des outils au service de l’aménagement de leur territoire et de la valorisation du patrimoine.

Matériel et immatériel


Depuis 2010,   son potentiel d’interprétation du patrimoine bâti et mobilier s’est élargi par le recours, dès que  le contexte le permet, à des ressources immatérielles sous la forme du recueil de témoignages  sur les savoir-faire, les usages et la culture orale.

Extrait du plan cadastral de 1812.
+ d'informations

Ferme de la Grollerie

Hormis la grange, la totalité des bâtiments de la ferme ont été reconstruits ou remaniés dans la 2e moitié du XIXe siècle. La grange qui pourrait dater du XVIIIe siècle, a la particularité d'avoir deux portes charretières qui peuvent signifier qu'il y avait deux familles d'exploitants dans ce lieu. Les toits à porcs, couverts d'un comble à surcroît ont été construits successivement pour les deux exploitations.