Tableau : Portrait du cardinal de Richelieu

Luçon (commune)

Références

Auteur :

Réau Marie-Thérèse

Date d’enquête :

2006

Commanditaire :

Région Pays de la Loire / Ville de Luçon.

Historique

Commentaire historique :
Ce portrait du cardinal de Richelieu, qui fut évêque de Luçon de 1606 à 1623, a été peint en 1654, selon l'inscription en haut à gauche ; toutefois, cette date n'est pas d'origine, mais a été peinte par le restaurateur, Fleury, en 1812. Une seconde restauration du tableau a eu lieu en 1979 et une troisième en 2008, suite à son transfert de l'hôpital à la cathédrale. Selon toute vraisemblance, il s'agit du grand portrait du cardinal, légué au séminaire de Luçon par le chanoine Jean Bounin, en 1668. Pour composer son tableau, l'artiste semble s'être inspiré d'un portrait du cardinal, peint par Philippe de Champaigne en 1636 et conservé au musée Condé de Chantilly ; cependant, à Chantilly le cardinal est assis, alors qu'à Luçon il est debout - ce qui, selon Bernard Dorival, correspondrait plus à la représentation d'un homme d'Etat qu'à celle d'un homme d'Eglise.

Description de l'objet

Catégorie technique :

peinture

Matériaux et techniques :

toile (support) : peinture à l'huile

Représentation :

portrait (cardinal, en pied, de trois-quarts, ordre du Saint-Esprit)

Précisions sur la représentation :

Portrait en pied du cardinal Armand Jean du Plessis de Richelieu, portant la croix de l'ordre du Saint-Esprit.

Dimensions :

h = 186 ; la = 112 Dimensions à l'intérieur du cadre.

Etat de conservation :

oeuvre restaurée

Inscriptions :

date ; signature ; inscription concernant une restauration ; armoiries Transcription de l'inscription peinte en haut à gauche : FAIT EN 1654 REST EN 181[2] par Fleury ; armoiries du cardinal de Richelieu.

Localisation

Département :

85

Aire d'étude :

Luçon (commune)

Commune :

Luçon

Latitude :

46,45435831 X

Longitude :

-1,16668695 Y

Documentation

Documents d'archives :

Médiathèque de Nantes. Fonds Dugast-Matifeux, documents antérieurs à la Révolution, liasse 149 : Testament du chanoine hebdomadier Jean Bounin, les 26 avril et 27 novembre 1668. Le chanoine lègue beaucoup de choses au séminaire de Luçon, notamment un grand tableau ou portrait de feu Monseigneur l'Eminentissime cardinal de Richelieu, destiné à être placé dans le réfectoire.